Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKabal › Insomnia

Kabal › Insomnia

cd • 24 titres

  • 1Intro (1:15)
  • 2Le Bruit Qui Court-March Of The Infamous (4:46)
  • 3Ophidian-Disrespected Intervention (3:00)
  • 4Le Bruit Qui Court-Take Your Rights (3:36)
  • 5Void Settler-Gnomes Tinker With Time (Round Up Your Bunch Of Little Pitch Fiddling Cuntz And Get The Fuck Outa My Club Remix) (1:00)
  • 6Le Bruit Qui Court-Divine Comedia (5:52)
  • 7Manu Le Malin-On The Way Home (4:28)
  • 8Taciturne-Mourning (3:06)
  • 9Mindustries-Ode To The Dreamers (2:38)
  • 10Manga Corps-The Hunter (3:19)
  • 11E-Man-Under My Command (3:18)
  • 12Ophidian-Friction (3:05)
  • 13Rave Creator-Wake Up (2:17)
  • 14BudBurnerz-Silentstorm (1:33)
  • 15Slavefriese-My Doom (3:50)
  • 16Tommyknocker vs. DJ Mad Dog Snap Off (2:10)
  • 17Ophidian-Mako (1:59)
  • 18D'Spyre & Knightvision-Punishment Beyond Death (2:50)
  • 19Mindustries-Facerocker (3:08)
  • 20Celsius-Capefear (2:22)
  • 21Ophidian-Noisefloor (1:13)
  • 22The Nihilist-Crash + Loop (3:00)
  • 23Moleculez-Mind Pollution (Joshua Remix) (3:28)
  • 24Manga Corps-First Wave (2:59)

line up

Manu Le Malin, Moleculez, D. Cornille (DJ mix)

remarques

chronique

Styles
techno
techno hardcore
Styles personnels
hardcore

Si l’on oublie les aberrations génétiques que sont le happy hardcore, la makina ou le jumpstyle, on retrouve deux écoles de la techno hardcore se vouant une lutte sans merci : celle de la gabber horrifique de Rotterdam, Thunderdome et Hellraiser en tête ; et celle bien plus dure et industrielle des free parties, dénuées de toute concession ou gimmick des genres sus-cités. Au menu, des collectifs, des DJs (ici le jeune Kabal), des producteurs, des vinyles en édition limitée, des substances illicites et BEAUCOUP de bruit. ‘Insomnia’ est typique dans son genre ; on se mange des pains de la première à la dernière seconde quel que soit l’artiste invoqué. Et surtout, ça martèle, ça martèle, encore et encore : mis à part ‘Le Bruit Qui Court’, presque aucun artiste ne se soucie d’une quelconque ligne mélodique… Impossible de faire autre chose tant on est agressé par la quantité de samples, de scratches, de strates de bruits supplémentaires de tous genres et l’on ressort de cette expérience passablement déchiqueté. Que voulez-vous que je vous dise de plus ? Qu’il y a Ophidian ? Mindustries ? bah voilà, c’est dit !

note       Publiée le samedi 26 juillet 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Insomnia".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Insomnia".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Insomnia".

born to gulo › dimanche 6 juin 2010 - 16:56  message privé !

"on dit que pétrir, c'est modeler, moi je dis que péter, c'est démolir"

p2h › dimanche 6 juin 2010 - 16:33  message privé !

repecter une intégrité et être intégre c'est pas pareil ! c'est aussi le cas des brestois rigolos...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › dimanche 6 juin 2010 - 16:10  message privé !
avatar

"dans tous styles il y a une forme d'intégrité à respecter" > désolé mais je me suis arrêté là.

Un style n'appartient à rien ni personne, c'est une construction mentale vaniteuse pour aider à donner un sens à l'Histoire, en l'occurence, dans la branche Arts & Musique (je suis si pompeux que je devrais mettre une perruque à rouleaux). Encore une fois dans l'absolu je suis d'accord avec toi sur ce que tu penses des apports/etc mais comme dirait un habitué du coin, parfois on peut aussi s'en tamponner les noisettes de l'intégrité ou de l'historicité. Merde, c'est juste du bruit pour occidentaux en manques de sensations fortes, pas une idéologie ou un combat (je connais des brestois qui me font bien rire), faut arrêter de se prendre autant au sérieux, jusqu'à virer intégriste. Je suis ravi de n'appartenir à aucun "milieu", et je sodomise avec joie les styles et les intégrités pour trouver mon plaisir là où je le trouve et non là où une armée de culs-bénis voudra m'emmener, avec sa sainte intégrité en étendard.

p2h › dimanche 6 juin 2010 - 16:04  message privé !

Non pas d'accord ! dans tous styles il y a une forme d'intégrité à respecter. C'est très loin du cliché que tu cites "ouaouh on est trop extrême entre nous, on fait de la musique sans concession pas comme ces pédales d'à côté t'as vu", puisque Pkg signe des speedcoreux etc. malheureusement c'est un speedcore sans ame, très incipide et que les labels que je t'ai cité plus bas ont produit du 140 bpm aussi bien que du 220, je parle de forme et d'éthique. Je vois sur le site que les premières chros publiées sont de gros classiques ts styles confondus, pourquoi perdre son tps à chroniquer du pkg qd on a pléthore de labels qui ont écrit l'histoire du HxC/speedcore ? pkg c'est du secondaire, du tertiaire même... Cracher sur Pkg c'est pas de la fermeture d'esprit c'est du bon sens tout simplement...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › dimanche 6 juin 2010 - 15:48  message privé !
avatar

non, à Fernande