Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWeakling › Dead as dreams

Weakling › Dead as dreams

5 titres - 76:06 min

  • 1/ Cut Their Grain and Place Fire Therein
  • 2/ Dead As Dreams
  • 3/ This Entire Fucking Battlefield
  • 4/ No One Can Be Called As a Man While He'll Die
  • 5/ Desasters in the Sun

line up

John Gossard (Guitares, Chant), Casey Ward (Claviers), Little Sunshine (Sam) (Batterie), Sarah Weiner (Basse), Joshua M. Smith (Guitares)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal épique

Au sein de la scène Black US et de ses one-man bands aussi nombrilistes que creux, cet unique album de Weakling aurait dû frapper un grand coup. En effet, loin des clichés de cette scène à laquelle le groupe est pourtant plus ou moins rattaché, les californiens (au sein desquels on retrouve la moitié de l’excellent projet The gault) développent sur "Dead as dreams" un Black Metal épique et "progressif", mais toujours très violent, renvoyant directement à la luxuriance crasseuse d’un "In the nightside ecclipse", qui se serait enrichi d’un feeling dément que n’aurait pas renié Burzum ou Bethlehem à ses débuts. Après, autant tuer le suspens d’entrée, l’album se révèle largement à la hauteur de ses ambitions. Si les compositions sont très longues (de 10 à 20 minutes), elles se révèlent suffisamment variées pour éviter de tomber dans la monotonie, l’hystérie des parties purement Black Metal étant contrastée par de longs passages instrumentaux durant lesquels le groupe présente un aspect plus atmosphérique (le solo final de "Cut their grain..." ou la montée en puissance sur la première partie du morceau titre). Enorme point fort également, on découvre sur ce disque la voix Black de John Gossard (guitariste dans The gault et Asunder), particulièrement criarde et écorchée, elle n’a rien à envier à celles des hurleurs des groupes précitées et contribue largement à conférer aux parties Black cette intensité qui ne se relâche à aucun moment tout au long des 76 minutes que dure l’album. Dead as dreams se révèle donc une excellente surprise, dont l’impact ne faiblit pas avec les écoutes, et qui mérite amplement ses 5 boules…

note       Publiée le mercredi 23 juillet 2008

partagez 'Dead as dreams' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Dead as dreams"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Dead as dreams".

ajoutez une note sur : "Dead as dreams"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dead as dreams".

ajoutez un commentaire sur : "Dead as dreams"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dead as dreams".

michel rocard › samedi 22 août 2009 - 02:02  message privé !

Je n'ai jamis remis en cause le riffing, quoique inégal, mais la prod sent.

Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › dimanche 16 août 2009 - 18:04  message privé !
avatar

super nintendo, weakling ?? t'abuses là !! y a du sacré riff quand même

michel rocard › vendredi 14 août 2009 - 03:08  message privé !

Ca me fait penser à de la musique extrême pour super nintendo.

Note donnée au disque :       
Bernard › mercredi 5 août 2009 - 17:25  message privé !

Pas mal, vraiment pas mal du tout. Un truc qui m'a tout de suite marqué c'est l'influence flagrante de 'The Call Of Ktulu' de Metallica sur 'Cut Their Grain and Place Fire Therein', sans dec ça transpire tout au long du morceau mais surtout sur son final. Le truc c'est que c'est super bien foutu en plus...

Note donnée au disque :       
Sigur_Langföl › vendredi 25 juillet 2008 - 01:56  message privé !
Raaaah, arrêtez, je vais finir par ne pas l'écoutez celui-là.