Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRitual Carnage › The highest law

Ritual Carnage › The highest law

11 titres - 31:27 min

  • 1/ Servant of the Black
  • 2/ The Unjust (Must Die)
  • 3/ Succumb to the Beast
  • 4/ The Highest Law
  • 5/ Master
  • 6/ Domain of Death
  • 7/ Chaos and Mayhem
  • 8/ Damnator
  • 9/ Metal Forces
  • 10/ Attack
  • 11/ Death Metal

enregistrement

Morrisound Studio, Janvier et Mai 1998

line up

Damian Montgomery (Chant, Guitares), Eddie Van Koide (Guitares), Hide Ideno (Basse), Naoya Haman (Batterie), Shigeyuki Kamazawa (Guitares)

remarques

Participation d'Erik Rutan et Georges Fisher

chronique

Styles
metal extrême
thrash metal
Styles personnels
thhhhrraaaassshhhhhh !

Au milieu de la petite vague rétro-thrash qui sévit à la fin des 90s, Ritual carnage fait partie des rares groupes à avoir vraiment réussi à tirer son épingle du jeu. Puisant ses racines dans un style qui a fait les plus belles heures de la Bay area, le combo americano(1/5)-japonais(4/5) intègre également un coté très virulent directement puisé dans le style plus en vigueur du côté de l’Allemagne, avec un gros coté Kreator / Sodom, le mélange se révélant dès ce premier album particulièrement corrosif. Parce que Ritual carnage, à l’image du bourrin en armure qui orne sa pochette, ne fait pas dans la dentelle : les parties de guitares sont excellentes, aussi bien en rythmique qu’en lead (avec un coup de main d’Erik Rutan, qui pose les solos sur quelques titres, ça aide), et le chant de Damian est littéralement… possédé, ce qui fait que même si les structures des morceaux sont évidemment bien basiques, l’ensemble se révèle efficace et très facilement mémorisable (le presque single-isable "Succumb to the beast"), véritablement taillé pour la scène. Les textes restent bien évidemment clichesques, avec des refrains "Metal as fuck" dans la grande lignée de poètes tels que Possessed ou Onslaught, avec des 6-6-6 et Saaaaattttaaaannnn à la pelle qui feront le bonheur de vos soirées Kro entre Thrashers. À noter que le groupe se fend d’ailleurs de plusieurs hommages aux pionniers du genre, tout d’abord avec "Metal forces" dont le refrain est une énumération des principaux pionniers du Thrash, et ensuite avec "Death metal", une reprise… d’Onslaught justement, bien basique, mais efficace. Au final, ce premier effort ne représente pas forcement une révolution mais se positionne déjà comme une bonne claque en travers de la gueule… Succumb to the beast… or be killed !!!!

note       Publiée le vendredi 18 juillet 2008

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The highest law" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The highest law".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The highest law".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The highest law".

Olive Envoyez un message privé àOlive
Paaaaa mais ça déboite ce truc ! Pas follement original (voire follement pas) mais ça déménage super bien, j'aurais pas cru comme ça. En plus le trip Sataaaaan, c'est effectivement tellement cliché jusqu'au bout que c'en est bien marrant :D
torquemada Envoyez un message privé àtorquemada
Découvert en 1ere partie d'Immortal en 99 : énorme, jouissif ! Dommage que le deuxième album soit beaucoup moins bon.
Note donnée au disque :       
Powaviolenza Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
la même pour wam ! été magique avec ce sampler haha. d'ailleurs le titre de ritual carnage était chouette, faudrait peut être test l'album au vu de cette cool chro.
yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth  yog sothoth est en ligne !
avatar
hé hé, oui exactement... avec plein de bons groupes sur le sampler... *des étoiles dans les yeux*
Note donnée au disque :       
saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar
Putain ça rajeunit pas ça... Hors série death metal or die