Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEsoteric › The Pernicious Enigma

Esoteric › The Pernicious Enigma

9 titres - 115:15 min

  • (CD 1)
  • 1/ Creation (Through Destruction) (13:14)
  • 2/ Dominion Of Slaves (16:01)
  • 3/ Allegiance (11:50)
  • 4/ NOXBC9701040 (12:50)
  • (CD 2)
  • 1/ Sinistrous (12:41)
  • 2/ At War With The Race (2:52)
  • 3/ A Worthless Dream (13:09)
  • 4/ Stygian Narcosis (13:17)
  • 5/ Passing Through Matter (19:17)

enregistrement

Enregistré en juillet 1996, Rich Bitch Studios, Birmingham

remarques

chronique

Styles
metal extrême
doom metal
Styles personnels
extreme psyché doom

Cette pochette m’inquiète. Vous pouvez vous moquer ; je la trouve terrifiante. Vous aurez remarqué comme les trous noirs sont plus opaques que le néant qui les entoure ? D’un point de vue mystique, le damier représente la dualité de l’âme. Que sont alors ces dix ectoplasmes avaleurs de lumière (il y en a cinq autre derrière, dont un qui engloutit aussi le damier) ? Les séphiroth déconnectés ? Ils ne disent rien (Ils disent : Ø). ‘The Pernicious Enigma’ est un album opaque et prétentieux. Il n’en cache pas moins son jeu. Le son est à peine plus clair que sur ‘Espistemological Despondency’ mais peu importe ; vu que pour l’écouter il faut déjà être dans le noir, dans le moite, dans le chaud, dans un certain état de fatigue spirituelle… Ô surprise, il est immense, encore plus noir que son prédécesseur, paradoxalement plus accessible, plus profitable… Fermez les yeux, pénétrez l’anus cosmique par le front ; voyez comme le monde est étrange sous ces nuées ardentes – quelle guerre ouvre donc ‘Dominion of Slaves’ ? Sommes-nous déjà morts ? – quelle obscurité enveloppe donc le terrible ‘Allegiance’ ? Et une fois à moitié digéré faites-vous secouer dans les intestins sidéraux – le tunnel psychédéliclaustro de NOXBC9701040… Réduits à l’état de pâte informe et putréfiée, passez au chapitre suivant : si vous ne vouliez pas voir les forces primordiales, ce sont elles qui vont s’imposer d’elle-même… Esoteric, ce sont les hippies des ténèbres, ce sont ‘les Aventures de Stephen Hawking au Pays des Merveilles’ dessinées par Philippe Druillet ; c’est Dieu qui s’immerge dans un bain de ‘materia prima’ et qui fait des bulles. Voilà, c’est ça sur la couverture ; des flatulences transcendantales qui nous explosent dans les oreilles deux heures durant... avant le torrent final. C’est primordial, mais encore faut-il en avoir envie.

note       Publiée le mardi 24 juin 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Pernicious Enigma".

notes

Note moyenne        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Pernicious Enigma".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Pernicious Enigma".

Richter › mardi 24 janvier 2012 - 18:04  message privé !

Je ne connaissais que Subconscious dissolution into the continuum et The Maniacal Vale... J'ai poussé un ricanement quand j'ai entendu le premier cri sur Creation mais ensuite j'ai été happé par ces trous noirs et je suis ressorti 50 mins plus tard...pensant qu'il ne s'était écoulé que quelques instants ! Dingue...

Note donnée au disque :       
GinSoakedBoy › mardi 9 août 2011 - 20:06  message privé !

Vraiment dommage cette prod, à moins d'écouter très fort (mais du coup le chant devient insupportable). Heureusement sur des morceaux comme NOXBC90S9002etc ça se ressent moins et là c'est vraiment le pied!

Note donnée au disque :       
prypiat › mercredi 11 février 2009 - 17:08  message privé !

celui-là, parlons-en justement... Bien, très bien même, mais j'aime pas la production.... je trouve qu'elle détruit les superbes ambiances que le groupe peut sortir....

prypiat › vendredi 12 septembre 2008 - 20:28  message privé !
Ecoutez le dernier Esoteric, c'est une vraie bombe... Au moins aussi bien que celui-là...
bubble › jeudi 21 août 2008 - 23:52  message privé !
oops