Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDr. Arthur Krause › When love is dead

Dr. Arthur Krause › When love is dead

cd | 12 titres

  • 1 The eternal flame
  • 2 The lake
  • 3 When love is dead
  • 4 Hide
  • 5 Follow the shadow
  • 6 Forced
  • 7 Fetish lady
  • 8 Born in Russia
  • 9 Funeral
  • 10 Do the vampire and dance
  • 11 A higher dimension
  • 12 The beginning of the end

enregistrement

JMO Studios, Gothenburg, Suède, janvier 2006-juin 2007

line up

Dr. Arthur Krause (chant, guitare, synthé, piano, programmation, orgue), Peter Hageus (guitare, synthé, choeurs), André Robsham (basse, choeurs), Frederik 'Hell' Thell (guitare), Mikaela Robsham (violoncelle)

chronique

'Nous faisons la musique que nous aimons, nous ne sommes pas les Sisters of Mercy, n'avons jamais essayé d'être eux et ne le serons jamais'...Voilà, c'est dit car il est évident que les compositions des Suédois doivent tout à Andrew Eldritch et sa bande: vocaux caverneux, boîte à rythmes sèche, arrangements gothiques de base...Je pourrais m'arrêter-là mais je ne le ferai pas car s'ils n'ont rien inventé, leur album a vraiment attiré mon attention. Pourquoi donc ? Pour commencer, par la passion que les musiciens transmettent dans leur musique. 'The eternal flame' qui débute le disque sonne assez plat et banal, une pâle copie des Sisters of Mercy, sans originalité. Le potentiel du groupe se révèle à partir du second morceau, 'The lake', dédié au jeune athlète d'origine tchèque John Hron battu à mort par des skinheads en 1995. Nappes froides, rythmes martelant, des vocaux glacés sur le fil du rasoir, des guitares hantées...un bel hommage poignant pour le pauvre adolescent (jetez également un oeil au clip). Dr. Arhtur Krause a donc abattu sa seconde carte selon moi, un excellent sens de la mélodie. J'ai souvent reproché aux groupes clonant les Sisters of Mercy de se contenter d'installer des atmosphères sans parvenir à développer la touche mélodique. Nos Suédois n'ont pas ce problème. Le plus calme 'Love is dead' est un beau titre sur la tristesse de la rupture mais ce sont généralement sur des compositions plus pêchues que les musiciens font mouche. Parmi mes favoris, je citerais l'excellent 'A higher dimension' et sa petite ligne de programmation à la Raison d'être, 'Do the vampire and dance' et son efficace thème de clavier en arrière-fond ou encore 'Follow the shadow', sans parler de 'The lake'. Les riffs, à défaut d'être originaux, sont bien trouvés, le mixage efficace, le chant convainquant et les discrets apports de la programmation renforcent l'atmosphère. On pourra reprocher au disque d'arriver avec quinze ans de retard mais comme le déclare le groupe: 'Nous nous soucions assez peu de la mode'. A défaut de l'avoir inventé, les Dr.Arthur Krause se sont appropriés un genre qui leur sied à merveille et dans lequel ils se révèlent plutôt doués. Si vous parvenez à faire abstraction de l'héritage Sisters of mercy, ce disque vous charmera à coup sûr.

note       Publiée le mardi 17 juin 2008

partagez 'When love is dead' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "When love is dead"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "When love is dead".

ajoutez une note sur : "When love is dead"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "When love is dead".

ajoutez un commentaire sur : "When love is dead"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "When love is dead".

Kagoul › samedi 5 juillet 2008 - 22:05  message privé !
AH que ça fait du bien ! étant fan des sisters of mercy depuis les années 80 ... je dois dire que la magie fonctionne ! j'ai les deux albums et le dernier est encore bien meilleur ! première écoute là :-) et je suis a fond dedans ! le pied
Note donnée au disque :