Vous êtes ici › Les groupes / artistesYThe Young Gods › T.V. Sky

The Young Gods › T.V. Sky

cd • 8 titres

  • 1Our house
  • 2Gasoline man
  • 3T.V. Sky
  • 4Skinflowers
  • 5Dame Chance
  • 6The night dance
  • 7She rains
  • 8Summer eyes

enregistrement

ICP Studios, Bruxelles, Belgique. Produit par Roli Mosimann

line up

Al Comet (machines), Franz Treichler (chant), Use (batterie, percussions)

remarques

chronique

Styles
indus
Styles personnels
rock industriel

'T.V.Sky', c'est un peu l'album américain des Young Gods, un voyage sur les traces des Stooges (le titre est un clin d'oeil à 'T.V. eye'), des Doors...une virée le long de la Route 66 mais dans un hot rod customisé qui crache des flammes. Après un 'Our house' moite comme un bayou de Floride, 'Gasoline man' ouvre les hostilités par ses riffs appuyés, ses senteurs de bitume chauffé à bloc, d'essence, de cuir poussiéreux...Et ça s'accélère sur 'T.V.sky' où les samples de guitare rugissent comme un moteur sous la frappe implacable, quasi rituelle, de Üse. En effet, si les Jeunes Dieux invoquent l'esprit des Doors, c'est pour l'habiller à la sauce Ministry. Plus direct et accessible que les opus précédents, ce disque n'en recèle pas moins une réelle audace, à commencer par l'agencement des chansons. Après cinq morceaux exécutés à cent à l'heure où Franz Treichler s'agite derrière son micro tel un sorcier de l'asphalte tandis que les riffs se succèdent en une tempête sonore rythmée par l'infatigable batterie, voilà tout soudain que l'atmosphère s'apaise...Les motards de l'enfer sont face à l'océan, le soleil se couche lentement, les vagues caressent paresseusement la plage...L'ultime cérémonie peut débuter: invoquer l'esprit de Jim Morrison, ressusciter le Lézard Roi pour une dernière orgie...La rythmique tourne, hypnotique, c'est l'atmosphère de 'The End' en plus rapide, même le chant de Franz semble se couler dans les intonations du Poète foudroyé, quelques accords déchirés pour défier la mort et après cinq minutes, l'orgue de Ray Manzarek qui s'extirpe des machines de Al Comet...Soudain, plus rien, le rituel aurait-il échoué ? Non car après plusieurs minutes d'imperceptibles nappes, les boucles de guitare s'élèvent, le serpent s'est réveillé...'Ondulate'...Oui, au rythme des riffs hard rock de la machine...C'est épuisant, la nuit se fait plus dense, les son s'étouffent, la guitare gémit une dernière fois de manière funèbre, le silence s'impose. Quelque part là-haut, Jimmy doit sourire.

note       Publiée le mardi 10 juin 2008

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "T.V. Sky" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "T.V. Sky".

notes

Note moyenne        16 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "T.V. Sky".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "T.V. Sky".

Dioneo › vendredi 24 septembre 2021 - 13:42 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Tiens, je remarque un truc... Chaque fois que je déménage - ou plus précisément que je viens de déménager/que je finis de m'installer - je me le réécoute dans des conditions différentes, celui-ci, avec comme constante (je me répète) que je monte le volume sur Summer Eyes encore plus que sur le reste. Et là donc, en juillet, en arrivant sur la partie à 130 à l'heure du trajet vers notre nouveau chez nous : la grosse accélération calée pile poil sur la montée de la partie "ondulate" du morceau, quand ça part en syncope/groove lent mais lourd... Et le paysage, autour, qui verdit, s'aère... Gros trip encore, alors qu'évidemment à l'eau claire et sans rien qui pourrait perturber la perception, dans l'organisme (y'a que le coffre qui était plein des derniers trucs à ramener... Bref. Mais gros trip donc, décidément).

Note donnée au disque :       
novy_9 › jeudi 9 mai 2013 - 10:27 Envoyez un message privé ànovy_9

je les ai vu en concert sur Paris à la sortie de ce disque, ça arrachait les tympans, un bon souvenir d'energie brute !

Dioneo › mercredi 8 mai 2013 - 22:23 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Ouh p'... ! Summer Eyes enfin écoutée au volume adéquat - en même temps qu'à l'heure qui lui va bien, j'entends - et en boustant comme il faut les basses, là... Totalement tripant, ouais.

(Et de toute façon en effet, ce disque est complètement sous chanterelles amazoniennes... Ça me la fait chaque fois plus, même, l'impression).

Note donnée au disque :       
Dioneo › jeudi 10 mai 2012 - 12:50 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

What is burning inside with warming sun, outside.

Note donnée au disque :       
Solvant › jeudi 16 décembre 2010 - 20:04 Envoyez un message privé àSolvant

Goalé pour l'autoroute.

Note donnée au disque :