Vous êtes ici › Les groupes / artistesCJehann Corvus › Cantiques pour une chrysalide

Jehann Corvus › Cantiques pour une chrysalide

6 titres - 29 min

  • 1/ Cantique pour une chrysalide (4:12)
  • 2/ Les soupirs de Babylone rouge (4:10)
  • 3/ À l’aube du crépuscule (3:39)
  • 4/ In Tenebris (4:32)
  • 5/ Au Cœur de mon coeur... (3:01)
  • 6/ Les sombres flots du temps (5:36)
  • 7/ ...Et Jérusalem pleure (4:48)

remarques

chronique

Styles
folk
Styles personnels
toc folk

"On n’a pas moins, on a même plutôt plus ; mais ce qu’on a de plus, c’est de trop". On ne peut pas reprocher à Jehann Corvus de ne pas avoir de personnalité ou de ne pas chercher à embellir le style. D’ailleurs, la pochette est fort jolie, les mélodies sont vaguement en place, les instruments varient et l’ambiance serait même palpable (sans le synthé quand même). Non, le vrai problème, c’est Jehann Corvus : ses textes et sa diction auront raison du plus aguerri d’entre vous. Rien que les titres devraient vous mettre l’eau à la bouche, et le premier degré explicite des paroles romantico-sirupeuses saturées de mythologie à la petite semaine rendront chaque écoute plus douloureuse que la précédente. Ajoutons à cela cette façon de clamer mi-chant mi-récitation dans une voix chevrotante et maniérée (n’est pas Anna Varney qui veut) et quelques fautes de goût assez atroces (samples de bébés et de petits oiseaux, piano électronique, clochettes électroniques) et vous aurez un Dernière Volonté teinté de Current 93 parodique période Thunder Perfect Mind en version hippie-faerie pour redonner un peu de punch à une soirée qui s’enlise. Et je crie dans l'infini/Échos dans l'univers/L'immensité de la nuit/Éclipse la lumière. Hm.

note       Publiée le mercredi 28 mai 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cantiques pour une chrysalide".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cantiques pour une chrysalide".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cantiques pour une chrysalide".

Dun23 › mercredi 26 mai 2021 - 16:17 Envoyez un message privé àDun23

https://neofolk.bandcamp.com/track/les-soupirs-de-babylone-rouge

Pour se donner une idée. Qui devrait confirmer la chronique. Dommage, la pochette est sublime.

zugal21 › mercredi 22 janvier 2014 - 22:57 Envoyez un message privé àzugal21

En regardant mieux, plusieurs titres sont des pompages-dérivés de trucs de Death in June et Current 93 etc. Entre cette aube du crépuscule bien pompée (mon post précédent), cette Babylone la rouge qui fait écho à Babylone la dorée chez Death in June, Babylone et Jerusalem dans le même skeud comme dans le Death in June, le coeur de mon coeur d'un certain in the heart of the heart de Tibet sur le Beauty Reaps the Blood of Solitude de Nature and Organisation...

nicola › dimanche 27 mars 2011 - 14:06 Envoyez un message privé ànicola

Son dernier disque (Awakening) est meilleur que le reste.

Note donnée au disque :       
zugal21 › lundi 21 mars 2011 - 20:49 Envoyez un message privé àzugal21

Son titre "à l'aube du crépuscule" c'est un infâme pompage je pense de "at the dawn of the dusk / of hope" dans le what ends when the symbols shatter de Death in June

nicola › lundi 21 mars 2011 - 20:32 Envoyez un message privé ànicola

Le monsieur a ses œuvres sur son site. http://jehanncorvus.free.fr/

Note donnée au disque :