Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtari Teenage Riot › 1995

Atari Teenage Riot › 1995

cd | 12 titres

  • 1 Start The Riot!
  • 2 Into The Death
  • 3 Raverbashing
  • 4 Speed
  • 5 Sex
  • 6 Midijunkies
  • 7 Delete Yourself! You Got No Chance To Win! (Live In Glasgow 17.10.1993)
  • 8 Hetzjagd Auf Nazis! (Live In Berlin 25.2.1994)
  • 9 Cyberpunks Are Dead!
  • 10 Kids Are United!
  • 11 Atari Teenage Riot
  • 12 Riot 1995

enregistrement

Enregistré et mixé à Berlin par Atari Teenage Riot.

line up

Alec Empire, Hanin Elias, Carl Crack

remarques

Première édition sur DTR en 1995, vinyle et cd. Réédition avec artwork différent en 1997 sous le nom Delete Yourself.

chronique

Styles
electro
punk
techno
techno hardcore
Styles personnels
digital hardcore

Comment transcrire en quelques lignes l'impact de ce groupe sur la scène électronique allemande ? Hyper engagés contre la récupération de cette scène par les néo-nazis qui reforment les rangs depuis la chute du mur de Berlin et marqué par leur héritage punk, Alec Empire, Carl Crack et Hanin Elias créent en 1992 Atari Teenage Riot, aux idéaux crument anarchistes et violemment révolutionnaires. Passée cette symbolique sincère et alléchante, la formation allemande constitue par dessus tout à l'époque de ce premier album Delete Yourself un incroyable, inédit et inégalé patchwork d'influences. Tout d'abord des guitares punk authentiques et crasseuses directement ressuscitées de la grande époque, mais aussi un kick techno/hardcore des plus virulents, une beatbox jungle sautillante à l'anglaise, une basse techno acid/noise, des samples digitaux de partout, et enfin un chant incroyable. Car Carl Crack harangue, exhorte, déclame, ordonne. Ses messages sont simples et sa voix prophétique. Un morceau, un tube. Si "Start The Riot" et "Into The Death" justifient une violence aveugle à l'égard de toute forme de vie avec leur ensemble "riff qui tue, kick martial, cymbales à foison, gueularde invective" breacké de curiosités bizarroïdes sur fond de jungle, des titres comme "Speed" ou "Midijunkies" se font plus dancefloor, de préférence avec une barre à mine dans chaque main mais dancefloor quand même, exit les guitares, le kick est simplement tech et rehaussé de samples tordus au hihat frénétique et au snare compulsif rappelant les débuts de Prodigy. Deux hymnes groovy qui complètent le tableau de la destruction droguée du trio berlinois. A l'époque Hanin Elias ne hurlait pas encore, et sa voix suave se distingue tout particulièrement sur le morceau atmosphérique "Sex", petite perle aérée de bien-être étrange uniquement électronique qui achève l'éventail ahurissant de couleurs de cet album. Inutile de préciser l'ambiance de folie des deux titres live, et l'impact des quatre pistes suivantes, je vais finir par radoter. Moins stigmatisé que les réalisations suivantes du groupe, plus spontané, plus hargneux, ultraviolent, abrasif, ce manifeste de folie furieuse punk/techno, originaire de l'appellation Digital Hardcore, constitue à mon sens le chef-d'oeuvre d'Atari Teenage Riot. Et même un chef-d'oeuvre tout court.

note       Publiée le samedi 17 mai 2008

partagez '1995' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "1995"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "1995".

ajoutez une note sur : "1995"

Note moyenne :        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "1995".

ajoutez un commentaire sur : "1995"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "1995".

Klarinetthor › dimanche 6 mars 2016 - 12:57  message privé !

Into the death, Go, Go , Go!

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › dimanche 4 décembre 2011 - 18:29  message privé !

Sympa la reprise de Sham 69

Int › lundi 4 avril 2011 - 20:26  message privé !

Cette ambiance de néo-marxistes enragés, ce Digital Hardcore de geeks cybernétiques révolutionnaires bidouillant leur puce-cerveau avant la révolution et préparant l'apocalypse, j'adore. A ranger à coté de Tactical Neural Implant, et du Live avec le cousin Merzbow.

Note donnée au disque :       
ewins › mercredi 12 mai 2010 - 19:12  message privé !

Pas de temps mort ici, tout s'enchaine parfaitement. Cet album est vraiment excellent.

Note donnée au disque :       
empreznor › samedi 7 mars 2009 - 19:26  message privé !

tiens j'ai ressorti le DVD ce matin, je vais me le mettre.

Note donnée au disque :