Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBRichard Bone › Short Waves

Richard Bone › Short Waves

16 titres - 47:57 min

  • 1 Arboratora 2:52 - 2 Blue Cordial 2:36 - 3 Orbitaj 2:16 - 4 Sea of Sound 2:14 - 5 Winters In Euphoria 2:43 - 6 The Indifferent O 2:24 - 7 Impossibly Gray 2:41 - 8 Flexion 2:21 - 9 Delonyka 2:10 - 10 Eldersway - 11 Primitive Machine Vision - 12 Autumna Falls - Pièces en primes - 13 Flexion (Nights in Bavaria Mix) 3:14 - 14 Eldersway (Long Version) 4:37 - 15 Impossible Gray (Prolonged Sax Mix) 3:56 - 16 Autumna Falls (Longer Season) 4:37

line up

Richard Bone: Keyboards, synthétiseur et FX

remarques

Pour en connaître plus sur Richard Bone et entendre des extraits sonores, visitez son site web: http://richardbone.com/

chronique

Richard Bone ferait pousser des roses dans l’argile que je ne serais pas étonné! Ce musicien originaire de New York fuit toutes étiquettes pour offrir une musique sans frontières. Une musique diversifiée qui réussi toujours à séduire, même avec une approche déroutante. C’est dans ce contexte que le caméléon de la musique électronique abstraite présente Short Waves. Une collection de 12 courtes réflexions musicales titres aussi savoureuses que diversifiées, couchées sur des canevas aux fontes de pastelles et aux modulations parallélismes qui rejoignent l’esprit bohème de Richard Bone.
Une douce basse voluptueuse aux courbes suggestives ouvre Arboratora. Le piano est limpide et surf sur un synthé aux résonances harmonieuses et aux souffles flûté charmeurs. Une langoureuse approche jazzé et sensuelle, comme sur Oribtaj, Blue Cordial et Eldersway, quoique ces dernières soient animées de rythmes légers et accrocheurs style jazz fusion qui donne le goût de bouger. Sea of Sounds nous ramène dans les brumes mystérieuses des complexités Richard Bone. Un beau titre au piano nostalgique sur une structure sonore ambiguë. Une nostalgie psychédélique qui flotte avec des méduses de mer. Toujours dans les brumes nostalgiques et nébuleuses, Winters in Euphoria se dandine sur un piano solitaire strié de strates oscillantes. Court et beau, comme tout ce qui gravite dans cette collection. Bone réussit à émouvoir avec ses errances nostalgiques saupoudrées de chœurs sombres et saisissants. The Indifferent O est tout aussi poignant avec son piano solitaire qui flotte sur un doux synthé flûté. Impossibly Grey fond sur une cadence lente et complexe comme un vent qui roule sur de délicates ondulations tribales. Flexion est troublant avec son tempo ondulant aux cliquetis de clavecin. Un ballet carillonné d’une sonorité de verre qui s’anime d’un tempo fortement sensuel sur le Nights in Bavaria Mix. Et ainsi vont ces courts intermèdes musicaux. Delonyka ourle sur un bourdonnement sombre qui entoure un piano mistral. Comme partout, la fusion avec les animations s’arrime avec la complexité de ces courtes perles musicales, comme en témoigne le statique Primitive Machine Vision et l’angélique Autumna Falls, qui vaut amplement sa version allongée sur le CD.
J’ai adoré Short Waves, tant pour l’aspect musical que son côté vidéo clip. C’est le genre d’opus que l’on fait jouer en boucles et qui coule avec la douceur de ses harmonies, même les plus complexes. Un univers sonore difficile à montrer, mais Richard Bone ferait pousser des roses dans l’argile que je ne serais pas étonné. Disponible par le site de Richard Bone.

note       Publiée le mercredi 14 mai 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Short Waves".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Short Waves".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Short Waves".