Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIn Loving Memory › East of the iron curtain

In Loving Memory › East of the iron curtain

cd • 8 titres

  • 1She fades away
  • 2Sacrifice
  • 3Weimar
  • 4Goth manifesto
  • 5Wild musk
  • 6Sweet decadence
  • 7Candy for suicides
  • 8She fades away v.1

enregistrement

Città della Musica, Genova, Italie

line up

Alessio (chant, basse), Andrea (claviers, programmations, synthé)

remarques

http://www.inlovingmemory.it

chronique

Le duo italien de In Loving Memory décrit sa démarche de la manière suivante: 'nous essayons de recréer l'atmosphère des groupes goths des 80's; bien qu'utilisant l'électronique nous tentons de produire un son plus organique semblable à celui des origines mais avec une touche plus moderne'. A l'écoute de ce premier mini plutôt varié dans ses ambiances, le pari semble gagné. In Loving Memory, c'est un feeling purement batcave ou du moins gothique de par ses sonorités, ses vocaux spectraux qui ne sont pas sans rappeler des bribes de Peter Murphy. Chez eux, électronique ne veut pas dire synthétique, le travail sur les sonorités s'axe davantage sur des fréquences graves, des basses, et le choix d'orchestrations dépouillées renforce cette touche caverneuse. Certaines influences new wave plus claires font une apparition de temps à autre, ainsi sur 'Weimar' mais elles sont rares, les nappes modulant des sonorités plus tragiques généralement (le très bon 'Candy for suicides'). 'East of the iron curtain' propose des chansons dynamiques comme 'Weimar' ou 'Sweet decadence' et des pièces lentes et pesantes au niveau des climats ainsi le nocturne 'Wild musk', le très dépouillé 'Sacrifice', sans oublier 'Candy for suicides' (un de mes favoris); au milieu, un 'goth manifesto' mêlant rythme martial et sonorités plus expérimentales. Le groupe est très à l'aise dans ce mélange des genres qui suit néanmoins une ligne atmosphérique assez unifiée; si la production manque un peu de force, les mélodies sont bonnes et avec peu d'éléments, nos Italiens parviennent à créer des atmosphères efficaces et prenantes. In Loving Memory est pour moi une formation prometteuse et j'avoue que les sept morceaux de 'East of the iron curtain' me séduisent davantage à chaque écoute.

note       Publiée le lundi 12 mai 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "East of the iron curtain".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "East of the iron curtain".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "East of the iron curtain".