Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesXXbxrx › Sixth in sixes

Xbxrx › Sixth in sixes

18 titres - 25 :36 min

  • 1/. "Paradosis" – 0:15 - 2/. "Deaf Ears, Silent Voice" – 1:32 - 3/. "Gold Cross" – 1:52 - 4/. "Regret" – 1:25 - 5/. "Fabricated Progression" – 1:05 - 6/. "Hope Until We Can't" – 1:23 - 7/. "Euphoria" – 0:31 - 8/. "The End of Quitting" – 0:53 - 9/. "Deceiver's Voice" – 1:31 - 10/. "Beat Rolls On" – 2:21 - 11/. "Pigs Wear Blue" – 1:28 - 12/. "Sixth Extinction" – 1:16 - 13/. "Breathing" – 1:29 - 14/. "Against the Odds" – 1:54 - 15/. "Self Indulgent" – 0:56 - 16/. "Self Concept" – 1:48 - 17/. "Make Force" – 1:11 - 18/. "In Memory of Our Lives" – 2:46

line up

Steve Touchstone (guitare), Weasel Walter (batterie) , Vice Cooler (chant, guitare)

remarques

chronique

Styles
hardcore
punk
crust
noise rock
Styles personnels
noise rock frétillant

"L’urgence". En voilà un terme galvaudé, usé jusqu’à la corde par les sensationalistes de tout poil, de tous bords, qui semblent agiter ce mot magique telle une cloche, tandis qu’ils prêchent à qui veut l’entendre, la bave aux lèvres, que les nouveaux punks sont là et qu’ils s’habillent chez Dior homme cette année. Eh bien, qu’ils étouffent en écoutant ce disque. En une vingtaine de minutes incandescentes, XBXRX, fout plus de dawa que Gustave Naast avec un piranha dans le slibard (Dior évidemment). L’urgence, alors qu’on la croyait tellement égarée qu’elle en était restée à évoquer George Clooney, est belle est bien apparue ici, furtivement... Sixth in sizes, à l’image de sa pochette, est une fulgurance jaune/or/rose vif. Un coup de cravache à 4h du matin qui vous réveille en vous laissant une marque rouge sang bien flashy. Debout, mollusques ! Y’a une sorcière dans votre lit, et elle a bouffé un shuriken ce matin, et ça s’entend. Ecoutez moi ce break joué deux fois à la fin de "Gold Cross"… Ce guitariste, véritable Tom Morello des liliputiens, nous ventile les esgourdes avec plus d’energie qu’un morpion cybernétique en proie à de l’aérophagie… Qu’on se passe le mot : XBXRX, c’est de la nitrocellulose en distributeur bonbons Pez. 18 bombinettes de hurlements de Gremlins suraigus, de lacérations continues, de beat crusts passés à l’hélium. On aime ou on déteste, mais personne ne peut y rester indifférent. Citer un "morceau" plus qu’un autre reviendrait à spoiler tant la surprise est omniprésente, ainsi que l’équilibre hallucinant de l’ensemble, qui semble ne tenir que sur quelques allumettes consumées en quelques secondes de rage stridente. Tout est constant, efficace, étonnamment travaillé et ciselé, et pas une seule seconde ne vient nous ennuyer ou dévier de l’objectif initial : expulser sa bile.

note       Publiée le lundi 12 mai 2008

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sixth in sixes".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sixth in sixes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sixth in sixes".

blub › lundi 23 mai 2016 - 11:31  message privé !

Bon allez fini de plaisanter, je fait péter le 6 boules parce que le chant est juste parfait, parce que Weasel Walter à la batterie, parce que les lyrics sont géniales, parce que les interludes bruitistes, parce que la guitare est folle et SURTOUT parce que cet artwork sied à merveille! Et puis ce groupe incarne à la perfection une certaine idée que j'ai du Rock'n Roll: Loufoque, indomptable, acidulé, foutraque et ULTRAFUN! on peut penser au début des Daughters pour le délire aïgu de l'ensemble, le côté Metal en moins! Dariev nous disait "XBXRX, c’est de la nitrocellulose en distributeur bonbons Pez" c'est exactement ça! Le seul défaut de cet album c'est qu'il est trop court... putain de groupe!

Note donnée au disque :       
blub › jeudi 19 mai 2016 - 14:53  message privé !

Non mais je suis obligé de rajouter une boulette à celui-ci parce que même si objectivement le suivant est un chouia plus réussi c'est à celui-là que va ma préférence... Ma préférence à moi! (je dis absolument n'importe quoi oui!)

Note donnée au disque :       
kama › mercredi 14 mai 2008 - 11:32  message privé !
Je l'ai écouté ente temps, et je baisse ma note parcequ'il est vraiment pas terrible. Sinon, apelle ca du Punk n roll acidulé, moi j'apelle ca de la soupe a potentiel non exploité, et que tu n'ai pas besoin de ce genre de considérations heu, RAB?
Note donnée au disque :       
blub › mardi 13 mai 2008 - 17:04  message privé !
@ kama tu dis que tu n'as que God Ist Minee, mais tu devrais peut-étre écouter celui-là avant de le noter! XBXRX font des albums assez différents! "moins déjanté que, moins psychédélique que" et "les morceaux ils sont pas assez longs, et puis il manque une autre batterie" heu??? la n'est pas le propos c'est du punk'n roll fun et acidulé baby y a pas besoin de ce genre de considérations!
Note donnée au disque :       
kama › mardi 13 mai 2008 - 11:46  message privé !
Moins frénétique et physique que Lightning Bolt, moins déjanté que Melt Banana, moins psychédélique que An Albatross. Je n'ai que Gop Ist Minee, qui se laisse écouter, meme si t'as toujours envie de te mettre un bon vieux Coughs parcequ'au final, le mec il gueule pas assez, les morceaux ils sont pas assez longs, et puis il manque une autre batterie.
Note donnée au disque :