Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRadio Massacre International › Antisocial

Radio Massacre International › Antisocial

4 titres - 65:34 min

  • 1 Percussive Maintenance 17:36
  • 2 Loose Metal Compound 15:30
  • 3 Coppers In The Jar For Soundproofing 15:07
  • 4 For Longer Than It Takes 17:06

enregistrement

Enregistré au Brudenell Social Club à Leeds, Angleterre, en Juin 2005

line up

Steve Dinsdale: Synthétiseur et percussions Duncan Goddard: Synthétiseur et basse Gary Houghton: Guitares et synthétiseur

remarques

chronique

Tiré du même concert qui a donné Blacker, Antisocial est un album difficile à apprivoiser avec ses longues errances anti mélodieuses qui parsèment des atmosphères hésitantes. Dès les premières notes, on sent que cet album de RMI ne sera pas de cette mouture électronique inspirée des années mellotronnées 70. Tel un orchestre à l’état embryonnaire, Percussive Maintenance glane une structure préparatoire dans une atmosphère de confusion où strates d’une guitare en fusion et cymbales aux fragments aléatoires circulent sans grande conviction. Un titre atonique et statique qui s’approche d’un jazz progressif en panne évolutive. Nous sommes très loin de ce ‘’must have’’ pour les fans de RMI, comme le titre cette approche publicitaire trompeuse sur le site du groupe. ; Antisocial est expérimental et moins mélodieux que Blacker.
En fait seul Loose Metal Compound offre une musique séquencée .Un bref clin d’œil aux années TD avec de belles séquences aux évolutions créatives sur une structure de basse, mellotronnée rêveusement de strates aux lourdes réverbérations spectrales qui s’entremêlent à des solos d’une six-cordes aux boucles Ashräennes.
Si les membres de RMI semblent en panne de musique séquencée, on ne peut en dire tant pour les titres. Coppers In The Jar For Soundproofing présente une structure atonale imprégnée d’une lourde basse ourlante et de cymbales hésitantes dans une atmosphère plus ennuyante qu’intrigante qui fond paresseusement vers les percussions aux échos claniques de For Longer Than It Takes. Ce dernier titre de Antisocial présente une intro atmosphérique aux balbutiements métalliques plus froid que mélodieux que l’on retrouve un peu partout sur ce concert de l’époque Hog Wild et du désire du trio Anglais à présenté une musique hors norme, plus psychédélo-progressive. Vers la 6ième minute, ce mouvement pscychédélico-cosmique développe une approche plus harmonieuse. Mais trop peu trop tard, Antisocial reste une œuvre teintée d’ambiguïté et qui assume pleinement son appellation.

note       Publiée le lundi 21 avril 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Antisocial".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Antisocial".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Antisocial".