Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBJonathan Block › The Anatomy of Waves

Jonathan Block › The Anatomy of Waves

4 titres - 63:21 min

  • 1 Diffract 14:43
  • 2 Diffuse 16:16
  • 3 Dissolve 13:26
  • 4 Disperse 18:50

line up

Jonathan Block: Akai EWI4000s,Vox Tonelab & Boss DD-20

remarques

Pour en connaître plus sur Jonathan Block et entendre des extraits MP3, visitez les sites web suivants: http://www.synthblock.com/ & http://www.hypnos.com/mm5/merchant.mvc?Screen=PROD&Product_Code=hss17

chronique

Comment aborder un album comme The Anatomy of Waves? Ce n’est pas ce qu’on peut appeler un album musical. Il s’agit plutôt d’un opus expérimental sur l’étude des ondes. Une œuvre où ces ondes croisent en boucle les réverbérations d’un synthé aux souffles limités par une approche éolienne. À l’aide d’un Akai EWI4000s et d’un Boss DD-20 Jonathan Block crée un univers atmosphérique souple mais hypnotique. Les ondes y circulent en mouvement minimalisme, quelquefois un peu aléatoire, sur un synthé aux sonorités linéaires et aux souffles atonaux. En contrepartie, si Anatomy of Waves ne pulse pas, il hypnose par une étrange douceur qui flotte parmi des ondes multidimensionnelles qui se chamaillent une parcelle d’un synthé aux sonorités hybrides. Si Diffract est une intro sage et planante, Diffuse hausse la tonalité avec un mouvement circulaire plus fluide qui cache des bribes mélodieuses qu’il faut attraper à l’oreille. Toujours planant, le mouvement s’imbibe d’une intensité fluide aux sinuosités plus lourdes. Dissolve est plus flottant, doté d’une approche plus mélodieuse. Les strates sont lourdes et menaçantes, créant l’impression de voler sur des ondes intermittentes. Mais un vol en boucle avec une approche hypnotique plus insistante. Plus l’étude des ondes progresse, plus on avance vers des structures mélodieuses flottantes, avec une légère insistance séquencée, comme sur Disperse. The Anatomy of Waves s’adresse à un public curieux. Un public désireux d’entendre une sonorité différente qui converge autant sur une structure abstraite qu’étrangement envoûtante. Une œuvre qui me rappelle les Frippertronics de Robert Fripp.

note       Publiée le samedi 22 mars 2008

partagez 'The Anatomy of Waves' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Anatomy of Waves"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Anatomy of Waves".

ajoutez une note sur : "The Anatomy of Waves"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Anatomy of Waves".

ajoutez un commentaire sur : "The Anatomy of Waves"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Anatomy of Waves".

snooky › dimanche 18 octobre 2009 - 20:45  message privé !

La musique de Jonathan Block reste très expérimental, voire assez austère.Quelquefois, je crois y percevoir le minimalisme de Terry Riley.Chatoyante pour les uns,agaçante pour les autres.Après c'est à chacun de voir( ou plutôt d'entendre)en fonction de ses aspirations et de ses goûts..?