Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTerhen › Eyes unfolded

Terhen › Eyes unfolded

5 titres - 53:52 min

  • 1/ Influences
  • 2/ Six months
  • 3/ Last moments
  • 4/ What truly is real
  • 5/ Wandering

enregistrement

Recorded & mixed par Micko Suuronen.

line up

Jyri Pylvänäinen (chant), Elisa Pellinen (chant), Markus Mieskolainen (guitares), Jarmo Leikas (basse), Marianne Mieskolainen (claviers, violons), Joni Romo (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
doom metal
Styles personnels
doom/death metal

Et ben elles sont pas folichonnes les dernières prods firebox... Et il ne s'agit pas d'un jeu de mot pourri avec le style pratiqué par Terhen, à savoir du doom atmosphérique. Enfin doom... On est loin des Evoken, Esoteric et consorts hein. On est ici dans la catégorie la plus mainstream du genre, et à vrai dire, je ne considère même pas ces groupes comme doom, mais plutôt comme des mecs jouant du metal extrême ralenti. Car finalement, point de pessanteur ici, point d'écrasement. Nan, on se fait juste chier. C'est simple, dans "Eyes unfolded", il ne se passe rien, mais alors que dalle. La musique de ces finlandais est essentiellement fondée sur des synthés posés en nappes (moins kitschouilles que leurs comparses de Depressed mode ceci dit), aidés d'accords de grattes simples, une rythmique binaire et... voilà. Même recette partout. Et franchement, à l'écoute de ce disque on attend qu'une chose "mais bon sang c'est quand que ça décolle ?". Minimaliste sans vraiment le vouloir, Terhen ennuie donc, tout y est moyen, des mélodies au chant death/black commun, ce violon qui ne sert à rien... On sent la volonté de poser une atmosphère liée à la répétitivité, un peu à la manière d'"Ilussion's play" de SoD, mais encore faut-il trouver la bonne harmonie. Bien évidemment, on atteint pas la noirceur d'un Shape Of Despair, et on se retrouve très vite à zapper cet album morne dans le mauvais sens du terme. Et ce ne sont pas les quelques samples indus (vous avez écouté Woods of belial les gars ?) ni même cette mega prod' aseptisée made in finland qui vont changer quoi que ce soit : ce disque est juste bêtement chiant et sans profondeur, et ça je n'en démordrai pas.

note       Publiée le vendredi 7 mars 2008

partagez 'Eyes unfolded' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Eyes unfolded"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Eyes unfolded".

ajoutez une note sur : "Eyes unfolded"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Eyes unfolded".

ajoutez un commentaire sur : "Eyes unfolded"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Eyes unfolded".