Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGodspeed You! Black Emperor › Lift yr. skinny fists like antennas to heaven !

Godspeed You! Black Emperor › Lift yr. skinny fists like antennas to heaven !

  • 2000 • Kranky krank043 • 2 CD digipack

4 titres - 87:21 min

  • 1/ Storm [22:32]
  • ...1a/ Lift yr. skinny fists, like antennas to heaven...
  • ...1b/ Gathering storm
  • ...1c/ "Welcome to barco am/pm..." [l.a.x.; 5/14/00]
  • ...1d/ Cancer towers on holy road hi-way
  • 2/ Static [22:35]
  • ...2a/ Terrible canyons of static
  • ...2b/ Atomic clock
  • ...2c/ Chart #3
  • ...2d/ World police and friendly fire
  • ...2e/ [... + the buildings they are sleeping now]
  • 3/ Sleep [23:17]
  • ...3a/ Murray ostril : "...they don't sleep anymore on the beach..."
  • ...3b/ Monheim
  • ...3c/ Broken windows, locks of love pt. III. / 3rd part
  • 4/ Antennas to heaven [18:57]
  • ...4a/ Moya sings "baby-o"...
  • ...4b/ edgyswingsetacid
  • ...4c/ [glockenspiel duet recorded on a campsite in rhinebeck, n.y.]
  • ...4d/ "Attention...mon ami...fa-lala-lala-la-la..." [55-St.Laurent]
  • ...4e/ She dreamt she was a bulldozer, she dreamt she was alone in an empty field
  • ...4f/ Deathkamp drone
  • ...4g/ [Antennas to heaven...]

enregistrement

-

line up

-

remarques

chronique

Styles
post rock

Groupe culte par excellence, Godspeed you black emperor ! nous livre ici son deuxième véritable album qui cerise sur le gâteau est en réalité un double album. Côté musique le groupe reste fidèle à lui même, nous offrant comme à son habitude de longs formats (plus de 20 minutes en moyenne) aux ambiances riches et variées. On a droit à quatre nouveaux morceaux au développement assez lent, où la musique du groupe prend le temps de se mettre en place, tout doucement, puis accélère, tout doucement, accélère encore, jusqu'à exploser. Ensuite : le calme après la tempête et retour vers une nouvelle et lente montée en puissance. On pourrait peut-être reprocher aux canadiens une trop grande similarité dans la construction des morceaux, mais d'un autre côté il faut avouer que le genre est particulièrement propice à ce type de strutures. Cela dit, l'ensemble reste de grande qualité, offrant une très haute densité instrumentale. Le groupe parvient à mettre en place de très belles ambiances comme sur le premier titre du second disque qui constitue sans doute la pièce maitresse de ce "Lift yr. skinny fists like antennas to heaven !". Considéré par beaucoup comme un chef d'oeuvre, ce disque jouït d'une renommée exceptionnelle, mais manque à mon avis, d'un petit quelque chose : cette petite flamme de génie qui fait qu'un bon disque devient un grand disque.

note       Publiée le dimanche 10 mars 2002

Dans le même esprit, Chris vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lift yr. skinny fists like antennas to heaven !".

notes

Note moyenne        45 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lift yr. skinny fists like antennas to heaven !".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lift yr. skinny fists like antennas to heaven !".

Dioneo › vendredi 12 janvier 2018 - 14:29 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Tiens, je le ressors toutes les x années après l'avoir poncé un temps (à sa sortie, pendant des mois après), puis après avoir saturé, celui-là - et là c'est aujourd'hui. Répétitif, oui - c'est l'idée - au sens où les morceaux sont longs et tournent souvent sur un motif unique. Mais les "structures" (cf commentaire de Seiju plus bas) et les "couleurs émotives" sont pas si ressassées que ça, loin de là, il y a parfois bien plus de subtilité qu'il n'y paraît, derrière "l'effet bloc". À l'époque je n'avais pas forcément été frappé par le côté "Reich/Glass/Adams" de certains passages mais aujourd'hui j'y entends ça ! (Sur la lente tournerie d'ouverture, déjà...). Et bon, oui : certains passages "lacrymaux" (comme disait Dariev il y a six ans) me saoulent un peu (le piano avec la pédale de résonance, là...) mais il y a aussi de sacrées montées, et une manière de tenir le truc souvent sans le faire exploser qui leur est finalement bien particulière - beaucoup moins systématique que chez Mogwai par exemple, je trouve. Et puis j'aime bien, moi, ce qu'ils font avec les samples de gens qui parlent (vieux nostalgique au début du CD2 et enfants qui jouent en québécois inclus...).

Note donnée au disque :       
ellington › lundi 2 juillet 2012 - 18:20 Envoyez un message privé àellington

j'osais pas le dire , mon bon bubble , parcequ'un disque postérieur à 1974 , j' y connais rien par principe , d'accord . Mais bon , mon fils a essayé de m'initier , et tout ce que j'ai à dire , c'est " va ranger ta chambre , crétin ! "

Note donnée au disque :       
bubble › lundi 2 juillet 2012 - 12:09 Envoyez un message privé àbubble

laureat du disque le plus chiant du monde et de loin ! en même temps une fois qu'on c'est endormi ( au bout de 10 min ) ya rien pour nous réveiller .c'est deja ca !

Seijitsu › dimanche 1 juillet 2012 - 20:04 Envoyez un message privé àSeijitsu

Je trouve que le Soundtracks for the blind des Swans se rapproche beaucoup de ce disque. C'est même du GYBE avant l'heure par moment...

Note donnée au disque :       
dariev stands › dimanche 1 juillet 2012 - 19:23 Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

ouais, au réécoutage, il y a quand meme pas mal de moments qui prennent à la gorge... qu'un tel disque ait pu être hypé à l'époque de sa sortie révèle quand même une part de masochisme et de malaise, c'est quand même un disque qui assomme (les mauvaises langues dirons lacrymal, mais ils ont l'intelligence de ne pas mettre de voix, ce qui aurait été trop). Je comprend qu'on vomisse tous les suiveurs qui ont pris Lift your skinny fists pour l'inventeur d'un genre, mais pour moi ça pas photo, c'est un énorme bloc sans équivalent. Et je comprend pas la comparaison faite avec les Swans par certains (beaucoup moins aerien et épique mais, j'ai pas du écouter le bon album peut etre)