Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHand Of Doom › Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute

Hand Of Doom › Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute

cd | 8 titres | 43:39 min

  • 1 Iron Intro
  • 2 Hand of Doom
  • 3 Fairies Wear Boots
  • 4 War Pigs
  • 5 Paranoid
  • 6 The Mob Rules
  • 7 Changes
  • 8 Black Sabbath

enregistrement

Enregistré live à Los Angeles

line up

Melissa Auf Der Maur (chant), Guy Stevens (guitare), Molly R. Stern (basse), Pedro Yanowitz (batterie), Joey Garfield (percussions, samples)

Musiciens additionnels : Nick Oliveri (chant 6)

chronique

Styles
metal
heavy metal
Styles personnels
black sabbath revisité au féminin !

Comme vous pouvez le remarquer au titre de l'album ainsi qu'au nom du groupe, Hand Of Doom est un tribute band entièrement dédié au grand Black Sabbath. Des groupes de ce genre, y'en a des tonnes et pourtant on en entend rarement parler. Et pour cause, quel intérêt de reprendre bêtement note à note les morceaux d'un grand groupe ? Autant écouter l'original... Ici, la différence, c'est que Hand Of Doom a été créé par la (très) belle (et super bien foutue ! Visez la pochette !) Melissa Auf der Maur, bassiste du groupe Hole (Courtney Love...) et des Smashing Pumpkins pendant un temps, qui s'offre là son gros quart d'heure de célébrité solo (ou presque !) ! Au programme de ce live, 7 titres dont 6 issus de la période Ozzy (dont 4 titres de "Paranoid" !) et un petit "Mob rules" (de la période Dio) surprenant mais très bon. L'intérêt ici réside dans le chant de la demoiselle, pas forcément très puissant, mais juste et dans le ton. Son accent très américain (alors qu'elle est canadienne-québécoise !!), limite forcé, ajoute au côté exotique et un peu original de ces versions. Musicalement, il n'y a aucune surprise, le son est le même que celui des anglais quoi que pas assez gras au niveau de la guitare, et l'interprétation est LA MÊME que les morceaux d'origine si l'on excepte la version de "Changes" à la guitare plutôt qu'au piano. J'aurais quand même aimé un peu de diversité et de prise de risques à ce niveau, mais il semblerait que tout ait été focalisé sur la performance vocale de Melissa qui change pas mal d'Ozzy. Et elle se débrouille bougrement bien la fille ! A noter aussi en invité spécial Nick Oliveri de Queens Of The Stone Age pour chanter le morceau de Dio, "The mob rules", la demoiselle ayant peut-être quelques difficultés avec le registre vocale de l'elfe... Cette petite intervention masculine apporte un peu de changement au disque et permet, si besoin était, de voir que "The mob rules" est un morceau de très bonne facture, même s'il faut avouer que n'est pas Dio qui veut... Un p'tit live sympa, sans prétention, raffraichissant, à prendre tel quel, facile à assimiler. Un bel hommage qu'on aurait cependant aimé plus aventureux.

note       Publiée le lundi 18 février 2008

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

partagez 'Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute".

ajoutez une note sur : "Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute".

ajoutez un commentaire sur : "Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live in Los Angeles - Black Sabbath Tribute".

(N°6) › lundi 29 août 2016 - 19:51  message privé !
avatar

C'est sympatoche comme truc. Je suis pas toujousr convaincu des choix vocaux de Auf der Maur (sur War Pigs par exemple, alors qu'elle est impeccable sur Changes ou Black Sabbath) et il manque un peu de graisse sur la guitare, mais c'est un tribute band avant tout, rien de plus facile de s'identifer à des fans parce qu'ils sont comme nous. Nick O. est parfait en Dio punkoïde. Si War Pigs rappelle à quel point Faith No More avait envoyé leur reprise dans les nuages, ils assurent vraiment sur le final Black Sabbath. Bon, peut-être elle aurait pu jouer de la basse elle-même, mais ça n'aurait pas été pareil. Super couverture, au passage. Nice ass, Ozzy ! Wait, what ?

Note donnée au disque :       
jandermaur › lundi 18 février 2008 - 13:02  message privé !
Bien content de lire une chronique de ce disque ! Je suis pas objectif vu que je suis dingue de Melissa Auf der Maur (au passage ça fait plaisir de voir que je suis pas le seul à la trouver charmante^^), mais c'est vraiment bougrement sympa ! La basse est pas assez présente et mise en avant (LE son particulier de Black Sabbath) mais la guitare est bien tranchante comme il faut. J'adore la reprise de "Paranoid" et je préfère même la version de "Changes" à celle du Sab' (j'assume).
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 18 février 2008 - 11:44  message privé !
"la (très) belle (et super bien foutue ! Visez la pochette !) Melissa Auf der Maur" et après y en a pour dire que mes chroniques manquent d'objectivité =)