Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Damned › Fiendish shadows

The Damned › Fiendish shadows

cd | 15 titres

  • 1 Curtain call (part II)
  • 2 Shadow of love
  • 3 Wait for the blackout
  • 4 Grimly fiendish
  • 5 Stranger on the town
  • 6 Is it a dream
  • 7 There'll come a day
  • 8 Smash it up
  • 9 I had too much to dream last night
  • 10 Gun fury
  • 11 Street o dreams
  • 12 Lust for life
  • 13 Love song
  • 14 New Rose
  • 15 Disco man

enregistrement

12 décembre 1985, Santa Monica Civic Auditorium, USA

line up

Dave Vanian (chant, guitare), Byrn Merrick (basse, choeurs), Roman Jugg (guitare, clavier, choeurs), Rat Scabies (batterie, choeurs)

chronique

Comme tout bon groupe sorti du terreau punk et jouissant d'un statut culte, les Damned comptent une bonne palette d'enregistrements live à leur actif. Problème: ce sont toujours un peu les mêmes morceaux qui reviennent. Etant un très grand fan de la période 'Phantasmagoria' et 'Anything', j'aurais apprécié de pouvoir écouter ce que donnaient les chansons de cette époque sur scène mais en trouver trace semblait relever de la gageur la plus totale. C'est du côté des USA que s'est profilée la lumière; il faut dire que le groupe y a toujours bénéficié d'une réputation excellente (n'étaient-ils pas la première formation punk britannique à fouler le sol de l'Oncle Sam ?), la tournée qui a suivi la sortie de 'Phantasmagoria' a donc provoqué un petit délire chez les fans américains. 'Fiendish Shadows' nous en livre une partie de sa magie et il faut admettre qu'il s'agit d'une totale réussite. Le son est très bon et regardez donc la playlist ! Entrée solennelle avec l'orgue de 'Curtain Call' (choix absolument parfait selon moi), enchaînement impeccable sur 'Shadow of love'...Quel bonheur de découvrir quelques titres de 'Phantasmagoria' avec des arrangements plus directs, ils y gagnent une touche d'énergie sans perdre la qualité mélodique qui fait leur force...'Grimly fiendish' prend ainsi une coloration plus ironique, 'Street of dreams', débarrassé du saxophone dévoile des attaques drôlement jouissives mais à ce jeu-là, c'est 'There'll come a day' qui ressort grand vainqueur tant il semble transfiguré par rapport à sa version de base...Les Damned restent une formation nourrie au rock Stoogien et cela s'entend, la pêche est on ne peut plus présente mais les arrangements se sont affinés et la présence du clavier enrichit le son. En parlant des Stooges, une reprise du 'Lust for life' de Iggy nous est proposée ainsi que l'excellent 'I had too much to dream last night' des Electric Prunes que nos facétieux Anglais vont enregistrer sous le nom de Naz Nomad and the Nightmares. Si les compositions de 'Phantasmagoria', 'Strawberries' et 'Black album' sont évidemment majoritaires, quelques brûlots punk sont également de la partie tels que l'incontournable 'New Rose', 'Smash it up' ou 'Love song'. Que les Damned aient été bons sur scène à l'époque du punk n'a rien d'étonnant, qu'ils le soient encore plus dix ans après, en pleine période gothique, montre que ces gens-là ont un véritable talent et nul doute que Captain Sensible alors en pleine débâcle solo ait dû s'en bouffer les doigts (d'ailleurs, il repointera le bout de son nez quelques trois ans plus tard). 'Fiendish shadows' résume cela avec brio et même le packaging soigné et calqué sur l'imagerie de 'Phantasmagoria' concourt à l'inévitabillité de l'achat. Je m'étonne même que personne n'ait eu l'idée d'une édition limitée où ce live serait filé en bonus à l'achat de 'Phantasmagoria'...Une machine à remonter dans le temps, vite !

note       Publiée le jeudi 14 février 2008

partagez 'Fiendish shadows' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fiendish shadows"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fiendish shadows".

ajoutez une note sur : "Fiendish shadows"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fiendish shadows".

ajoutez un commentaire sur : "Fiendish shadows"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fiendish shadows".

Wotzenknecht › samedi 16 février 2008 - 01:52  message privé !
hé bé, quelle frustration ! daï a des hormones à revendre semble-t-il.
daï › samedi 16 février 2008 - 01:31  message privé !
Hallucinant, tous les disques de ces abrutis de Damned chroniqués et pas un seul Buzzcocks !! Doit y avoir un fan qui se tape toutes les chroniques...