Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMDaniel Menche › Crawling Towards the Sun

Daniel Menche › Crawling Towards the Sun

1 titres - 20:51 min

  • 1/ Crawling Towards the Sun (20:51)

line up

Daniel Menche

remarques

Slimcase. 389 exemplaires

chronique

Daniel Menche est une des meilleures choses qui soit arrivé à la scène bruitiste. Si l’ami Masami Akita peut être considéré comme le pape de la scène noise actuelle, alors Daniel Menche est clairement l’antéchrist. Sa musique est en effet à l’opposé même du chaos apocalyptique qui sied si bien à cette scène dont il n’a que faire. Il cherche au contraire la cohérence, la narration par la superposition fluide et réfléchie de drones, de textures diverses dans une démarche sincère de beauté et d’immersion, au delà d’une approche théorique ou cathartique. Sa matière sonore se fait le plus souvent illustration, histoire ou même simulacre de vie, d’énergie à ressentir plus qu’à écouter. Devant la quantité (et la qualité) de disques qu’il a sorti, il serait difficile de dire si ‘Crawling Towards the Sun’ figure parmi ses meilleures réalisations, aussi me contenterai-je de simplement affirmer qu’il figure parmi mes préférés. Le morceau semble s’inspirer du mythe d’Icare et on aura de cesse de se rapprocher de cette sphère en fusion au long du premier quart d’heure, avant de peu à peu s’embraser puis retomber dans une longue et abyssale plainte au plus profond des ténèbres. La courte durée du titre rend l’expérience d’autant plus intense et c’est avec délectation que l’on suit les courants sonores qui accompagnent le fils de Dédale depuis la Terre jusqu’au Ciel, avant de le laisser inévitablement choir dans un écho sans fin.

note       Publiée le lundi 11 février 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Crawling Towards the Sun".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Crawling Towards the Sun".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Crawling Towards the Sun".