Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFree System Projekt › Gent

Free System Projekt › Gent

4 titres - 73:03 min

  • 1 Desolate Landscape 17:03
  • 2 Gent 4 32:53
  • 3 Moyland Part 4 14:12
  • 4 Gent 5 8:52

enregistrement

Enregistré le 28 Mai 2005 au Backstage à Gent, Belgique

line up

Frank Van Der Wel, Marcel Engels et Ruud Heij: Claviers, synthés et FX

remarques

Pour plus d'info sur FSP, visitez le site web au; http://www.freesystemprojekt.nl

chronique

Pour plusieurs amateurs et critiques de MÉ, voici l’album par excellence de 2007. Enregistré en Belgique, à la même époque que Moyland, Gent poursuit la quête musicale de Free System Projekt sur l’exploration des ambiances lourdes, intrigantes et tortueuses des mythiques Phaedra et Stratosfear de Tangerine Dream. Et dès l’intro de Desolate Landscape, nous savons que nous entrons dans un monde musical familier.
Une intro envoûtante avec de brèves pulsations qui se terrent derrière un synthé spectral aux ondes métalliques et un lourd mellotron brumeux. Une autre nappe synthétique s’ajoute à cette structure introductive dont les arques vibrants se multiplient auprès d’un bourdonnement qui tangue parmi des effets sonores stalagmitiques et les premiers éveils séquentiels. Les ingrédients sont en place pour une rythmique croissante et hypnotique sur ondulation de basse, créant de lourdes ambiances fantomatiques sur synthés aux solos entrecroisés aux effluves de TD, saveur des années 70. Gent 4 offre une introduction hautement psychédélique et atmosphérique. Un voyage aux abîmes atmosphériques d’un Pink Floyd, style Echoes, qui se mute en une superbe ballade séquencée à la Klaus Schulze, version Mirage. Un splendide morceau qui s’écoute les yeux fermés et l’âme à la rêverie.
Après c’est étonnant voyage lyrique, Moyland Part 4 et Gent 5 explosent sur des séquences infernales sorties du terroir Rubycon. Séquences lourdes et hypnotiques sur fond de synthé brumeux aux souffles symphoniques et aux solos gravitationnels, Moyland 4 s’assagit sur un superbe mellotron nuancé qui prend une splendide teinte flûtée, alors que Gent 5 poursuit sa cadence liminaire sur une structure mellotronnée moins poétique, mais tout aussi efficace.
Gent est un solide opus où les moments atmosphériques ne sont plus des prétextes pour étirer les minutes afin de graver un compte de 74 minutes sur un CD-R. FSP a fini par dompter les démons des longues improvisations pour offrir une dynamique bien balancée entre les atmosphères et les mélodies soutenues par des séquences et des synthés lyriques où la poésie abstraite se sent à fleur de tympans. Un des tops 5 en 2007.

note       Publiée le dimanche 10 février 2008

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Gent" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Gent".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Gent".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Gent".