Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArkha Sva › Gloria Satanae

Arkha Sva › Gloria Satanae

cd | 9 titres

  • 1 49 Evil Spirits
  • 2 Down In Blaze And Pain
  • 3 Chant Ix
  • 4 The Malicious Eye
  • 5 Iiiiii
  • 6 Chant Xi
  • 7 Thy Baptism
  • 8 Gloria Satanae
  • 9 Nameless Rebellious

enregistrement

non communiqué.

line up

non communiqué.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Mon dieu, une ultravoix à la Mercyful Fate version féminin sur des premiers accords de black mélodique. Tiens ça se retransforme en chant black. C'est vraiment du black mélodique du coup. Voyons-voir, le son est correct malgré une batterie trop ample et opaque, les hurlements majoritairement medium n'hésitent pas à s'envoler vers du Dani Filth ou à descendre vers le death caverneux, et les leads sont agréables et étranges à la fois. Curieux, malgré une simplicité de façade, les phrases sont longues, bien construites, m'évoquent de loin tantôt le romantisme de Mystic Forest, tantôt le baroque de Cradle Of Filth, et pourtant ces marches harmoniques me paraissent différentes, me rappellent quelquechose... Arkha Sva est...japonais! Voilà qui explique tout, voilà qui justifie cette folie kitch, ce chant lyrique exagérément aïgu, et ces mélodies dont les déroulements me rappelent au final quelques génériques d'anime voire de sentai. Mais quand on remarque que le groupe s'acoquine depuis quelques années avec les Black Legions à travers moult splits, et qu'il fournit ses informations au compte-goutte, on sent vaguement une odeur de troll. Mais si troll il y a, il est musclé le bougre, j'en veux pour preuve "Chant Xi" et ses réminiscences lointaines de théâtre nô tant chantées que psalmodiées. En effet l'épique presque caricatural mais classe qui baigne souvent les morceaux est de nature exotique, enfonce la perception classique nippone dans un cercueil de black. Très subtilement japonais mais résolument black. Les modulations portent cette candeur qu'on retrouve volontiers dans nos séries du soleil levant préférées (par exemple le riff d'intro de "Iiiiii"), et on redécouvre une sensation très agréable: impossible d'anticiper les riffs, impossible d'être blasé, impossible de détourner l'attention, curieux que l'on est d'entendre chaque nouveau motif. Cependant, malgré une inspiration consommée aux couleurs détonantes, la forme reste quant à elle très classique et n'impose aucune inventivité alors que l'occasion était trop belle de personnaliser les structures en même temps que le reste. De plus les incursions de lyrisme castré sont parfois saugrenues et peuvent se révéler exaspérantes, bien qu'au fil des écoutes l'effet de surprise diminue. Mais dans l'ensemble, on peut dire qu'Aura Mystique a eu du nez. Ravi de cette nouveauté (même si le groupe a déjà sorti deux démos et une floppée de splits) inattendue et de bonne facture, je vous invite à la découvrir en espérant que Arkha Sva ose pousser son concept.

note       Publiée le mercredi 30 janvier 2008

partagez 'Gloria Satanae' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Gloria Satanae"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Gloria Satanae".

ajoutez une note sur : "Gloria Satanae"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gloria Satanae".

ajoutez un commentaire sur : "Gloria Satanae"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gloria Satanae".

Klarinetthor › jeudi 16 avril 2015 - 14:03  message privé !

Jamais appréhendé le groupe sur album, mais je les trouve bien intéressant sur le split avec Lugubrum

Dead26 › jeudi 16 avril 2015 - 10:35  message privé !

Je viens de me re-écouter cet album, y'a une certaine ambiance certes mais je me suis un peu emmerdé pour tout avouer. Le genre de disque que j'ai un jour acheté et écouté 2 ou 3 fois guère plus et que je ressors une fois par an juste pour l'hygiène. Musicalement c'est beau, c'est black et je trouve que ça ressemble un peu à du Kristallnacht ou du Seigneur Voland en plus varié (le concept en moins). Le point fort de cet album c'est les vocaux hors normes et un brin déjantés (c'est japonais) avec ces interludes qui viennent aérer le tout plus quelques envolés lyriques ici et là.... Trop belle la pochette sinon.

Note donnée au disque :       
Aym › lundi 4 février 2008 - 02:34  message privé !
avatar
C'est complètement ça. En tout cas il est vraiment intriguant ce disque, et je te dis je me méfie quand même de l'origine japonaise du groupe, c'est un peu suspect quand même, malgré les références évidentes. D'après ce que j'ai pu voir à droite et à gauche, c'était presque plus barré avant en fait. J'espère que ça y reviendra!
Powaviolenza › dimanche 3 février 2008 - 13:39  message privé !
avatar
Voilà je pense que j'ai réussi à l'appréhender, finalement... Disque gâché par un trop plein de chant pour ma part, bien que le vocaliste soit effectivement excellent en bouffant à tous les rateliers. Pour moi la grosse force se situe surtout dans les harmonies baroques et kitsch qu'évoque Aym, celles que tu retrouve dans Envy, Obtained Enslavement, Sigh... Malheureusement occultées par le chant horripilant et la prod à la Funeral Mist ; reste à voir comment ce projet évoluera...
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › jeudi 31 janvier 2008 - 11:25  message privé !
avatar
vraiment étrange ce skeud. Obtained Enslavement meets Deathspell Omega meets Swarrrm, quelque chose comme ça... Faut vraiment se faire à la prod et à la voix, et le tout est un peu trop opaque répétitif harmoniquement ; quoi qu'il arrive ça vaut le coup d'oreille.
Note donnée au disque :