Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRegurgitate › Carnivorous erection

Regurgitate › Carnivorous erection

38 titres - 32:46 min

  • 1/ the pulsating feast - 2/ Domination through mutilation - 3/ Escort service of the dead - 4/ Obscene body slayings - 5/ Fecal freak - 6/ Humiliated in your own blood - 7/ Just another stillborn - 8/ Parade of the decapitated midgets - 9/ Ruptured remains in a doggybag - 10/ Copious head carnage - 11/ carnivorous erection - 12/ Relentless pursuit of rotting flesh - 13/ Swallow the human filth - 14/ Dismantle the afterbirth - 15/ Choked in shit - 16/ Funeral genocide - 17/ Rancid head of splatter - 18/ Rage against humanity - 19/ To boil a corpse - 20/ Bloody pile of human waste - 21/ Drenched in cattleblood - 22/ Carbonated death - 23/ Skull of shi and sludge - 24/ Desperate need for violation - 25/ 37 stabwounds - 26/ Vomified (regurgitated to the core) - 27/ Headless she died - 28/ Breth like rotten meat - 29/ I wanna kill - 30/ Clawhammer castration - 31/ Festering embryonic vomit - 32/ Smeared with bloodmixed semen - 33/ You're about to fuckin die - 34/ Stinking genital warts - 35/ Pyronecrobestiality - 36/ Selfdismembowelment - 37/ Savage gorewhore - 38/ The combustion and consumption of pyorrheic waste

line up

Rikard (chant), Droan (guitare, basse), Jocke (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
grindcore
Styles personnels
grind/death metal

Quelle pochette ! Dans le genre mauvais goût, je ne pouvais pas imaginer pire ! Illustrant d'ailleurs parfaitement le titre de l'album de même que le contenu "musical" ! N'y allons pas par 4 chemins, nous avons là un pur album de grind/gore, sous sa forme la plus simple (et la plus efficace !) : batterie, basse, guitare, et gros vomi à la place du chant ! C'est d'ailleurs la première chose qui choque à l'écoute de ce "carnivorous erection", le "chant", s'il peut être défini comme tel, ressemble à s'y méprendre à une chasse d'eau que l'on vient de tirer, ou à un évier qui se débouche ! Véridique ! (non, non pas l'ami Dick, l'autre). Pour le reste, ben c'est du grind, du bon qui plus est. Aucun titre ne dépasse les 2 minutes, mais on note tout de même une véritable recherche au niveau des riffs et de la rythmique qui confère à cet album un statut "spécial". Effet renforcé par la production, énorme, digne d'un Abyss studios, qui pourra peut-être (ne rêvons pas trop quand même !) amener Regurgitate du statut de groupe culte à celui d'un grand public ! Qui sait ?

note       Publiée le mardi 5 mars 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Carnivorous erection".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Carnivorous erection".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Carnivorous erection".

Eas › samedi 20 mars 2010 - 12:14  message privé !

quelle pochette mes aïeux !

Dioneo › mercredi 10 juin 2009 - 13:42  message privé !  Dioneo est en ligne !
avatar

Faut bien s'occuper.

born to gulo › mercredi 10 juin 2009 - 13:34  message privé !

y a bien du viking metal chilien

heirophant › mercredi 10 juin 2009 - 13:30  message privé !

c'est bien.

Dioneo › mercredi 10 juin 2009 - 13:27  message privé !  Dioneo est en ligne !
avatar

T'as oublié 'pédante', hyéro-glitch.

...

Sinon oui, y'a aussi de la Salsa japonaise, du BM indonésien, sûrement du ska kirghize, du breakcore du Balouchistan. Y'a toujours moyen de finasser, aussi.

...

M'en vais noter un disque qui n'existe pas, tiens.

Ça m'apprendra l'humilité.