Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLife's Decay › Szilentia

Life's Decay › Szilentia

12 titres - 50 min

  • 1/ Retroscape (3:31)
  • 2/ Inksterna (4:43)
  • 3/ Calm (5:32)
  • 4/ Stukarcht (3:02)
  • 5/ Sziktalia (3:05)
  • 6/ Diluvia (5:30)
  • 7/ Katalena (3:56)
  • 8/ Descence (3:55)
  • 9/ Claressa (3:38)
  • 10/ Lawsia (1:24)
  • 11/ Ambvience (6:36)
  • 12 Lektvr (4:16)

line up

Lyktwasst, Alea

chronique

Vous rappelez-vous cette affiche de film hollywoodien qui s’appelait Ralph, et dont le sous-titre était ‘Pour accomplir un miracle, il suffit d’y croire’ ? C’est-y pas beau, ça, comme vision du monde ? Eh bien Life’s Decay, c’est un peu ça. Ils y croient à fond, sauf qu’ils ne sont pas dans un film hollywoodien. On va donc s’amuser à modifier légèrement le slogan avec ce qui fait Life’s Decay : ‘Pour être expérimental, il suffit d’un break’, ‘Pour être martial, il suffit de roulements de tambours’, ‘Pour être bruitiste, il suffit de mettre quelques coups de beats saturés’, ‘Pour être néoclassique, il suffit d’appuyer sur ‘violin’ sur le synthé’… enfin quoi, quand on me promet, je cite, "un mélange néo-classique, dark martial indus, experimental pop" j’imagine d’ici l’affiche : Stravinsky + In Slaughter Natives + Scott Walker, en voilà un all-star band qu’aurait de quoi faire frémir. Au lieu de ça, une pop électronique molasse, une voix féminine qui voudrait être Elizabeth Frazer, mais qui oscille en fait plutôt entre Paris Hilton et Ilona Mitrecey (respectivement Paris pour le coffre et Ilona pour les mélodies, voire les textes). J’aurai aimé dire ça méchamment, mais c’est simplement le cas : comparez ‘Laissez-nous respirer’ d’Ilona et ‘Katalena' de Life’s Decay… Les rythmiques binaires et les mélodies (mon dieu, ces boucles à quatre, trois voire une note !) sont aussi solides que les papiers comestibles qu’entourent certains bonbons japonais. Et c’est pareil pour le design, autoproclamé ‘retro-luxury’ (‘Pour être rétro-luxury, il suffit de vectoriser des filles sexy’) qui ne cache nullement la vacuité du projet, dont la seule cohérence est d’être creux sur tous les fronts. En témoignent les photos sur le site officiel : costumes extrémistes, armement de rigueur, affiches propagandaires (vendant quoi ? ) ; j’ai rarement vu plus maladroite et stérile appropriation d’un thème –si besoin était- sursaturé. Rien ne tient la route derrière cette devanture qui se veut séduisante. Manier des symboles militaires et totalitaires est un jeu dangereux et désuet ; à part les punks et Throbbing Gristle (et Boyd Rice dans une autre mesure) bien peu ont su aller au delà de la bête fascination (dans les sphères musicales du moins). Alors quand c’est pour nous vendre cette soupe synthétique et auto-parodique en plus, là je dis : arrêtez le massacre. Je n’aborderai pas non plus l’aspect auto-promotionnel assez amusant et maladroit du groupe qui se manifestera de toute façon de lui-même. Et après, on va encore me reprocher de ne pas soutenir la scène française…

note       Publiée le dimanche 27 janvier 2008

partagez 'Szilentia' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Szilentia"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Szilentia".

ajoutez une note sur : "Szilentia"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Szilentia".

ajoutez un commentaire sur : "Szilentia"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Szilentia".

2drui › mercredi 26 avril 2017 - 21:29  message privé !

J'ai découvert ce (mauvais) groupe récemment et je me suis beaucoup amusé à lire les chroniques ainsi que les commentaires.

Rodrigayz › samedi 2 novembre 2013 - 18:47  message privé !

eh bien je crois que j'ai rarement écouté aussi nul. même au second degré ça reste insupportable. au lieu de dépenser autant d'argent à sortir son disque, le type aurait mieux fait de se payer des cours de solfège.

Note donnée au disque :       
2364 › mardi 29 décembre 2009 - 01:02  message privé !

Chant merdique, paroles merdiques, musique => prout. J'adore ce coté trash décadent. /o/

Note donnée au disque :       
Silvel › lundi 29 juin 2009 - 14:26  message privé !

Ooh ces papiers comestibles...

juj › dimanche 27 janvier 2008 - 16:17  message privé !
... la vérité