Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Adverts › Cast of thousands-the ultimate edition

The Adverts › Cast of thousands-the ultimate edition

cd cast of thousands • 12 titres

  • 1Cast of thousands
  • 2The adverts
  • 3My place
  • 4Male assault
  • 5Television's over
  • 6Fate of criminals
  • 7Love songs
  • 8I surrender
  • 9I looked at the sun
  • 10I will walk you home
  • 11Television's over (single version)
  • 12Back from the dead

cd the complete radio sessions • 18 titres

  • 1One chord wonders
  • 2Bored teenagers
  • 3Gary Gilmore's eyes
  • 4Newboys
  • 5Quick step
  • 6We who wait
  • 7New church
  • 8Safety in numbers
  • 9Great British mistake
  • 10Fate of criminals
  • 11Television's over
  • 12Love songs
  • 13Back from the dead
  • 1414/ I surrender
  • 1515/ The adverts
  • 1616/ I looked at the sun
  • 1717/ Cast of thousands
  • 1818/ I will walk you home

enregistrement

Les morceaux des sessions pour John Peel ont été enregistrés ainsi: Morceaux 1-5, le 9.4.77; morceaux 6-9, 30.8.77; morceaux 10-14, 11.9.78; morceaux 15-18, 12.11.19.

line up

Tim Cross (claviers), TV Smith (chant, guitare), Gaye Advert (basse), Howard Pickup(guitare), Rod Latter (batterie), Laurie Driver (batterie)

remarques

Les morceaux 11 et 12 sont des bonus par rapport à la version originale. Les quatre derniers morceaux pour John Peel ont été enregistrés avec Rick Martinez à la batterie et Paul Martinez à la guitare.

chronique

Styles
punk
rock

J'imagine que pour les puristes du punk rock, ce second et dernier album des Adverts a dû sonner comme une trahison...Effectivement, dès les premières notes du morceau d'ouverture, 'Cast of thousands', on s'étonne...Quoi !?! Du piano ? Et que signifient ces choeurs cheap derrière ? En réalité, ces éléments témoignent du talent et de l'originalité d'un groupe qui refusait de se
cantonner aux limites d'un genre sans pour autant renier sa ligne de conduite, bien au contraire. TV Smith explique que cette combinaison très ironique entre les bases du pauvre petit combo punk et des éléments plus 'grandioses' se destinait à accentuer le contenu de la chanson qui parle de la manière dont les média stéréotypent les gens mais également à parodier l'imagerie du groupe. Selon ce schéma, 'Cast of a thousands' se présente comme un disque d'une très grande finesse, bourré d'ironie acide et truffé de second degré; cette manière d'intégrer le piano dans des modèles punky confèrent aux compositions une touche inédite qui préfigure déjà, à mon avis, des formations comme New Model Army; je pense notamment à 'Male assault', plus sombre, enrichi d'une légère nappe d'orgue en arrière-fond tandis que la basse claque, dure et sèche, au premier-plan ou encore 'Fate of criminals' dont le chant revendicatif ('Justice !'), les lignes glauques m'évoquent volontiers des échos de certains travaux de Justin et sa bande, pareil pour 'I surrender'. Non, les Adverts n'ont pas mis d'eau dans leur vin, bien au contraire. Que l'on prête attention au timbre désespéré de TV Smith et à ses
textes sur 'The Adverts' (probablement mon titre préféré du groupe) et l'on comprendra: 'Bientôt tu penseras comme les publicités, recrachant les mêmes
mots, bientôt tu vivras comme les publicités, les chose pourraient être pires'...Je vous rappelle que nous sommes en 1978 ! Les arrangements sont
d'une grande richesse, notamment l'atmosphère mélancolique, bien que pêchue, de 'I surrender' ou le ton désenchanté de l'excellent 'Television's over' qui reprend la technique du morceau punk rock accompagné de touches grandiloquentes pour souligner le dégoût du propos, une merveille ! La version que je chronique est sous-titrée 'the ultimate edition' et pour cause: elle est accompagnée d'un second cd bonus groupant tous les enregistrements des Adverts pour les sessions de John Peel (soit 18 morceaux
supplémentaires parus à l'époque sous le nom de 'The wonders don't care'). S'y trouvent des pièces extraites du premier album 'Crossing the Red Sea
with the Adverts' ainsi que d'autre figurant sur ce deuxième album, chant du cygne pour les Adverts mais non pour TV Smith qui poursuivra d'abord sous le
nom de The Explorers puis en solo. Pas d'amertume, ce groupe aura laissé deux disques qui figurent selon moi au palmarès des meilleurs enregistrements punk de tous les temps.

note       Publiée le samedi 19 janvier 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cast of thousands-the ultimate edition".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cast of thousands-the ultimate edition".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cast of thousands-the ultimate edition".

22goingon23 › mardi 1 octobre 2013 - 15:16  message privé !

Quelle force de frappe ce disque ! servie par une prod juteuse et grasse ! la basse de Gaye râle de plaisir, en mode charnel.

un son charnu de dentellière des faubourgs ! Radio sessions : songz killerz

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › samedi 11 avril 2009 - 21:40  message privé !

Ils ont gagné en mélodie ce qu'ils on perdu en patate. Je préfère le premier car il est plus rentre dedans je trouve. Mais ça reste de la bonne camme quand même! Si t'as d'autres groupes dans le même style Twilight, je suis carrément preneur.

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › samedi 11 avril 2009 - 21:40  message privé !

bug

Note donnée au disque :       
Solvant › samedi 19 janvier 2008 - 19:10  message privé !
Moi aussi j'ai toujours bien aimé ce groupe qui a sorti tube sur tube. (ah l'époque du 45t quand même ...-remarqu'avec les MP3 on y retourne un peu)
Note donnée au disque :