Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › One Night in Space

Tangerine Dream › One Night in Space

  • 2007 - Eastgate, Eatstgate 006 DVD (1 dvd)

20 titres - 114:14 min

  • 1 Yesterday (Music Box) - 2 Ayumi's Butterflies - 3 No More Candles Burning - 4 Lady Monk - 5 Carmel Calif - 6 After The Call - 7 Hyper Sphinx - 8 Midwinter Night - 9 One Night In Space - 10 Part Of Logos - 11 Navel Of Light (Part 2) - 12 Elf June And The Midnight Patrol - 13 Nutshell Awakening - 14 Iguana - 15 Story Of The Brave - 16 Bells Of Accra - ENCORES: - 17 Girl On The Stairs - 18 Streethawk - 19 Teetering Scales - 20 La Libération

enregistrement

Enregistré le 7 Octobre 2007 au Alte Oper de Frankfurt en Allemagne

line up

Edgar Froese (synthés et claviers), Iris Camaa Percussions Linda Spa: Flûtes, saxophones et claviers Throsten Quaeschning : Synthé et claviers Bernhard Beibl : Synthé et guitares

chronique

Edgar et ses sbires étaient les invités pour célébrer le 40ième anniversaire de l’Alte Oper de Frankfurt. Un spectacle digne d’intérêt car le Dream utilisait le grand écran pour y disposer des images spatiales, d’où le titre One Night in Space. Avec un tel schéma, on aurait pu s’attendre à une prestation musicale flottante où les premières œuvres du Dream auraient eu préséances, mais Edgar en a jugé autrement, préférant les œuvres contemporaines qui sont teintées du terroir de TD. Un étrange contraste culturel. Dans les faits, le synthésiste au gant noir et à l’œil rouge roule sur les vieilles ondes de TD pour tenter de renflouer des coffres que l’on peut croire à sec. Car chaque chose que TD entreprend est un prétexte pour commercialiser un produit dérivé. One Night in Space est dans la continuité d’Orange Odyssey avec un menu musical moins attrayant et une prestation scénique plus anémique. Vrai qu’on y ajoute des titres de Summer et Summer in Nagasaki et 2 inédits (Carmel Calif et Nutshell Awakening), mais on atteint pas le niveau d’intéressement que son prédécesseur. Et pourtant, l’occasion était fort idéale. En contrepartie, le côté technique s’améliore. Les prises de vue sont nettement mieux élaborées en grande partie à cause des images et des scènes cosmiques sur le grand écran. Un élément, ainsi qu’un bon système d’éclairage, que TD aurait avantage à exploiter, comme dans les années 70. Côté boni, on a droit à un court making of, une brève intrusion dans les loges du Dream où on y voit un Edgar décontracté pianoté le sourire aux lèvres, des sessions de pratique. Rien pour s’exciter et grimper dans les rideaux. Bref un beau DVD, sans bavures mais pas si intéressant pour autant. Un agréable concert qui s’adresse aux fans qui n’ont plus la chance de voir Froese et cie, mais certainement pas pour décrire les spectacles d’antan qui restent toujours figés dans nos mémoires. Le drame d’être un vieux fan d’un rêve qui se corrompt années après années. Un petit coup d’argent pour Froese K-TDI TEL. C’est sur, vous allez entendre de la musique que vous connaissez, que vous allez voir une prestation aux odeurs de déjà vu…mais personne ne vous force à utiliser votre carte de crédit…

note       Publiée le vendredi 18 janvier 2008

partagez 'One Night in Space' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "One Night in Space"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "One Night in Space".

ajoutez une note sur : "One Night in Space"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "One Night in Space".

ajoutez un commentaire sur : "One Night in Space"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "One Night in Space".