Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSix Twilights › s/t

Six Twilights › s/t

• 26 titres

  • 1[CD] -
  • 21/ Still Talk (6:23)
  • 32/ Oak Trees Like Stray Hairs (6:33)
  • 43/ Enclosed Piece Of Sky (5:14)
  • 54/ Tonight I'm Letting You Drive (3:52)
  • 65/ The Way You Smile (5:06)
  • 76/ Full With Snow (8:09)
  • 87/ I Can't Even Begin To Tell You (2:59)
  • 98/ How You Get To See The Light Move All (4:47)
  • 109/ Scarf, Bed (12:44)
  • 1110/ Still Talk (Acoustic) (3:08)
  • 12[DVD] -
  • 131/ Twilight Definitions (3:09)
  • 142/ Oak Trees Like Stray Hairs (6:51)
  • 153/ This Is Waking Up With You Number Five (2:14)
  • 164/ A Still Talk (3:40)
  • 175/ No One Should Be Alone (5:02)
  • 186/ The Holidays May Be Over But We Still Have A Lot Left To Give (10:22)
  • 197/ Full With Snow (8:11)
  • 208/ That Is Not The Way You Smile (5:41)
  • 219/ This Is The Newest Day So Far (1:39)
  • 2210/ The Ocean Comes To Islington Street (3:53)
  • 2311/ They Must Have Their Details (2:32)
  • 2412/ But Why Should We Realy On New Things To Replace Old Things? (2:11)
  • 2513/ Searf, Bed (9:31)
  • 2614/ Birds Awake (2:56)

enregistrement

mastering: Pieter de Wagter (Equus)

line up

Aaron Gerber, Liz Isenberg, Zoë Wright

remarques

CD + DVD

chronique

Styles
ambient
electro
folk
Styles personnels
atmosphérique

On ne peut pas reprocher à Six Twilights de bâcler le boulot ou de faire les choses à moitié quand on voit que le premier effort consiste en un digipack réunissant un CD et un DVD pour un total d’un peu plus de deux heures de musique éthérée. Proche de Sigur Ros ou Eluvium, Six Twilights se fait aussi léger qu’un akène de pissenlit, flottant d’un courant à un autre sans jamais poser les pieds au sol. C’est aussi son point faible puisqu’à aucun moment la musique ne prend d’ampleur ou ne transperce les sentiments… Formellement, des bidouillages électroniques (échantillons élargis, glitchs) agencent de façon hachées des voix féminines langoureuses, des drones et quelques accords acoustiques. On pense à Fovea Hex ou même Cocteau Twins, mais sans l’infinie précision du premier ou l’aspect pop du second. Toute la musique réside sur des timbre féminins et les mimiques buccales (respirations, souffle) et l’aspect onirique et chaleureux qui en découle une fois mélangée à un bain froid et aérien, entrecoupés de quelques ballades folk. Le DVD propose la plupart des titres du CD entrecoupés d’un monologue aux textes précis et touchants (et étonnement noirs par rapport à la musique, avec la disparition et la solitude comme sujet principal, rappelant beaucoup dans le fond et la forme le ‘Blue’ de Derek Jarman) sur une vidéo un peu ennuyeuse (mais juste par rapport à l’ambiance générale) faite de longs voyages automobiles, d’oiseaux et de forêts enneigées. Si l’ensemble est encore un peu linéaire et trop influencé, Six Twilights sait toutefois tenir l’attention sur deux heures de musique vaporeuse, pour peu que l’on fasse l’effort de s’y attarder.

note       Publiée le mercredi 16 janvier 2008

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "s/t".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "s/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "s/t".