Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMoss / Wolfmangler › Protected by the ejaculation of wolves

Moss / Wolfmangler › Protected by the ejaculation of wolves

7 titres - 65:45 min

  • Moss
  • 1/ Abortion Clinic
  • 2/ Noise003 (...of Flesh and Blood)
  • Wolfmangler
  • 3/ Survive
  • 4/ Autumn Leaves
  • 5/ Curling
  • 6/ Prelude to a Mangling
  • 7/ Trompeten

line up

Wolfmangler, Moss : Olly (Chant), Dom (Guitares), Chris (Batterie) / Wolfmangler : D. Smolken (Chant, Basse), the rev. C.L Umper (Basse), E.A Korson (Guitares), K. Elgethun (Basse, Violon)

remarques

Limité à 500 copies

chronique

Styles
sludge
metal extrême
doom metal
drone
ovni inclassable
Styles personnels
doom extrême et barré

Sympathique initiative du label Aurora borealis qui nous présente ici 2 groupes affiliés à la scène Doom underground, et développant chacun une personnalité très marquée qui les éloigne largement des canons du genre. C’est donc au trio anglais Moss d’amorcer les hostilités, avec une version live d’un titre resté inédit jusque là, tiré de la performance du groupe lors de l’étape hollandaise du 1er Ashes to ashes, Doom to dust festival. Le Sludge très fortement teinté de Drone du groupe est déjà bien en place, et même si le son est (évidemment) un peu moins épais que sur l’album, on se prend déjà une bonne claque à l’écoute de ces accords de guitare étirés jusqu’au larsen, et de ces roulements de batterie qui demeurent les seuls repères dans une musique complètement hermétique à toute notion de rythmique pour se laisser dériver dans un flux de distorsion où les hurlements semblent s’adresser directement à certaines entités ésotériques en sommeil. Le second titre, quant à lui, est un remix du titre paru initialement sur le split avec Nadja, trituré par SP White d’Uncertainty Principle (un album et un split CD sur Nulll records), et que l’on retrouve ici passé au travers d’un filtre sonore boueux / gargouillesque particulièrement dégueulasse. Le résultat se révèle franchement pas terrible, un peu dans l’esprit "machin triture les enregistrements des gargouillis de sa dernière gastro"… on est content quand ça se termine en fait, surtout que c’est un peu long… et que Wolfmangler tape à la porte derrière. Derrière ce projet, inconnu jusque là, se cache en fait D. Smolken, également initiateur du projet Black Metal bruitiste Dead raven choir, et qui balance ici 5 titres développant une vision très personnelle du Doom… parce qu’en fait Wolfmangler c’est… hum… essayez d'imaginer une chorale de gremlins essayant de reprendre du Thergothon avec des instruments artisanaux, le tout englobé d’un son… eeeuuuhhh… très personnel et d’un mixage… aléatoire, et pour un peu que vous ayez pas renoncé, ça donne une assez bonne idée du truc. Autant dire qu’on est vraiment loin ici d’un projet easy listening et que le coté ultra barré de la chose risque fort d’en rebuter plus d’un. Au final, ce split CD s’adresse plutôt à ceux qui, ayant accroché à l’album de Moss, voudrait découvrir les origines du groupe (sachant que les sorties précédentes sont totalement introuvables), et aux curieux qui souhaiteraient se lancer sur l’expérience Wolfmangler… je leur souhaite bien du courage.

note       Publiée le dimanche 13 janvier 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Protected by the ejaculation of wolves".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Protected by the ejaculation of wolves".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Protected by the ejaculation of wolves".

yog sothoth › vendredi 24 mai 2013 - 16:52  message privé !
avatar

Moss, le seul qui soit vraiment très bon c'est "Chtonic rites"... le petit dernier est sympatouille aussi, un peu long mais au moins ça évolue un peu...

Note donnée au disque :       
taliesin › vendredi 24 mai 2013 - 12:51  message privé !

Hmm, que dire ? 'Moss', j'ai déjà essayé 2-3 albums... On ne peut pas dire que ce soit mauvais, mais franchement rien d'extraordinaire; lassant (pour moi) au bout de 5 minutes... Je ne connaissais pas Wolfmanger en revanche, c'est un peu mieux, plus recherché, mais là aussi je décroche vite.

Note donnée au disque :       
prypiat › lundi 9 mars 2009 - 19:14  message privé !

En effet, Wolfmangler c'est.... barré... original, mais c'est pas toujours simple de rentrer dans leur délire à ces gars là...

Note donnée au disque :       
Intheseblackdays › lundi 14 janvier 2008 - 22:10  message privé !
la vidéo du fameux concert dans la mine, si ça intéresse quelqu'un: http://www.youtube.com/watch?v=Apl0nJfcsgM
yog sothoth › lundi 14 janvier 2008 - 21:05  message privé !
avatar
bon, mes prochaines chros suivront la chronologie de mes posts dans ce topic... j'entend comme un air de piano désaccordé :)
Note donnée au disque :