Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSKenji Siratori › Melancholic Lobotomy

Kenji Siratori › Melancholic Lobotomy

4 titres - 19:55 min

  • 1/ Melancholic Lobotomy Zero
  • 2/ Melancholic Lobotomy One
  • 3/ Melancholic Lobotomy Two
  • 4/ Melancholic Lobotomy Three

line up

Kenji Siratori (voix, musique)

remarques

mini CDr 3". 99 exemplaires

chronique

Styles
ambient
noise
Styles personnels
spoken word saturé

Avant toute chose, il est bon de prendre du recul sur le curieux japonais (pléonasme) qu’est Kenji Siratori. Beaucoup le présentent comme un musicien et un collaborateur ; c’est faux et faux. C’est un auteur, qui s’est fait connaître en proposant il y a de cela un an à des centaines de groupes de la scène post-industrielle (très branchée et très électronique) de travailler avec lui, par un mail-circulaire du type « j’aime beaucoup ce que vous faites, voulez-vous travailler avec moi, voici un extrait sonore » et voilà qu’au bout de quelques mois une multitude de sorties apparaissent avec ‘vs Kenji Siratori’ ‘+ Kenji Siratori’ ‘text by Kenji Siratori’ et son nom s’affiche un peu partout, de l’obscur net-release à des artistes plus connus, tels Apoptose, Randy Greif, Nordvargr, Hypnoskull... Le voilà démultiplié, accroché comme un parasite à une foule d’artistes, infectés via internet à une vitesse digne d’une désinformation. Ce n’est donc ni un musicien, ni un collaborateur : c’est un virus. Et ce son, me direz-vous ? Des récitations en japonais sur fond grumeleux et saturé, incompréhensibles car découpées de façon aléatoire et mélangées à du codage (C, HTML) à l’image d’un monde numérisé, informel et surtout circulant à grande vitesse. L’intérêt de son œuvre repose essentiellement sur son illustration du ‘village global’, où l’info circule et se transmet plus vite que de raison. C’est un des premiers virus humains ; certains le fuient déjà comme la peste (il faut voir certaines réactions violentes de labels) tandis que d’autre le prennent encore au premier degré, comme un ‘cachet’ ou une collaboration ; alors que l’auteur se fiche pas mal des groupes qu’il infecte (à leur grand dam). Ecouter ce disque revient donc à analyser une entité microscopique, à tenter de trouver voir dans la forme en elle-même quelque chose d’évident, tandis que l’essentiel est déjà partout. Neutre musicalement, mais tellement parfait comme appropriation d’un média dont certaines possibilités nous échappent encore. Ne vous étonnez donc pas de voir son nom apparaître de plus en plus dans l'avenir...

note       Publiée le vendredi 4 janvier 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Melancholic Lobotomy".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Melancholic Lobotomy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Melancholic Lobotomy".

Demonaz Vikernes › vendredi 8 novembre 2013 - 18:26  message privé !

Parce que ça correspond exactement à ce que je cherche dans le noise. Je ne suis pas là pour le hipster qui se prétend artiste. La noise doit être dénuée au maximum de tout concept créatif, artistique. Un bon groupe est un groupe interchangeable (je parle ici de ses relans les plus primaires, "harsh". Ce point de vue ne s'étend pas à ce qui se trouve un cran au dessus). La notion de virus mentionnée dans cette chronique est un concept qui me convient bien.

Note donnée au disque :       
VL › vendredi 8 novembre 2013 - 09:07  message privé !
avatar

@Demonaz : tu es au courant de son concept, je pense. Qu'est-ce qui te pousse à vouloir sa "collaboration" ? Aucune critique dans ma question, je suis simplement curieux.

novy_9 › jeudi 7 novembre 2013 - 22:58  message privé !

bah oui mais a déja contacté tous les groupes existants il peut pas faire plus ... 150 collaborations en deux ans avec des groupes aussi inintéressants les uns que les autres c'est difficile de faire mieux.

Demonaz Vikernes › jeudi 7 novembre 2013 - 22:20  message privé !

Siratori est toujours dans la place en fait. Il sort du tosma sur amazon. Et reste sourd aux propositions de collab. Pas faute d'insister :'(

Note donnée au disque :       
novy_9 › jeudi 7 novembre 2013 - 20:47  message privé !

merci pour ce commentaire Mr VL je me sens moins seul :) parasiter un bon mot à mon avis. il a disparu aussi vite qu'il était apparu !