Vous êtes ici › Les groupes / artistesXIannis Xenakis (1922-2001) › La légende d'Eer

Iannis Xenakis (1922-2001) › La légende d'Eer

1 titres - 45:28 min

  • 1/ La légende d'Eer (45:28)

informations

Electronic Studio Westdeutscher Rundfunk Köln (WDR), Cologne, Allemagne, 1977-1978.

line up

Iannis Xenakis (réalisation sonore).

chronique

Un voyage. Un trip. Une expérience initiatique, rituelle, mystique. Un périple vers les gouffres, vers les profondeurs de l'océan, le royaume de Neptune, ou vers le Hadès. Telle se définit d'abord cette œuvre électro-acoustique de Xenakis ; elle n'a rien d'une étude de son, comme il a pu en faire, c'est tout simplement un livre des morts, une "near-death-experience", comparable en bien des points au "Voyage" (d'après le livre des morts tibétain) ou au "Livre des morts égyptien" de Pierre Henry, dont on reconnaît également l'influence en de nombreuses séquences sonores. Concrètement, c'est une très longue plage de harsh noise, à la fois enveloppante, ductile, qui affecte physiquement l'auditeur ; et d'une violence extrême. Cette agression sonore se traduit dès le début par des sons électroniques à très haute fréquence qui viennent vous transpercer les tympans comme des aiguilles pendant environ cinq minutes ; puis c'est l'infernal crescendo : le volume augmente tout du long (avant de retomber dans les cinq dernières minutes) dans une orgie sonore démoniaque et indescriptible : environnement sonore animé de mille créatures inhumaines et hurlantes, roulement infini de matériaux concrets, puis les flots se jettent sur vous, de plus en plus énormes, on a l'oreille collée à des rotors d'hélicoptère et à des scies circulaires géantes, qui se greffent sur les instruments à percussion japonais avant l'emballement final... Par ailleurs, l'œuvre fait de bout en bout la preuve d'une maîtrise sans faille de son outil par le compositeur electro-acousticien, rien ne semble avoir été laissé au hasard ou dans l'anarchie ; on est pris dans ses filets aussi sûrement qu'un plancton misérable se fera happer par une baleine. "L'instrumentarium" est monumental, les sons sortent des entrailles des eaux et de la terre, la structure (avec Xenakis, il vaudrait mieux dire : l'architecture) en forme d'arche est implacable, infaillible. À l'œuvre, dont la création fut prévue avec un ambitieux dispositif scénique et lumineux, sont rattachés divers textes qui aideront peut-être l'auditeur (sans que cela soit forcément nécessaire) à s'orienter dans ce magma sonore : la légende d'Eer de Platon, donc, ou le voyage mystique d'un homme mort (puis ressuscité) dans l'au-delà ; deux textes religieux hermétiques de Hermès Trismégiste et de Jean-Paul Richter ; un texte de Pascal sur l'homme, néant entre deux infinis ; et enfin un article scientifique sur les supernovas - voilà donc de quoi nourrir votre imagination, et aussi de quoi imaginer un bref moment à quoi cette "Légende d'Eer" de Xenakis peut ressembler sans l'avoir encore entendue. Pièce électroacoustique pour bande 8 pistes. 1977-1978.

note       Publiée le jeudi 3 janvier 2008

Dans le même esprit, Trimalcion vous recommande...

Pierre Henry (1927-2017) - Le voyage

Pierre Henry (1927-2017)
Le voyage

précurseur, une référence qui n'est pas prête de s'effacer

Kiodyssea - Les océans de Psyché

Kiodyssea
Les océans de Psyché

Merzbow - Sphere

Merzbow
Sphere

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "La légende d'Eer" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "La légende d'Eer".

notes

Note moyenne        13 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "La légende d'Eer".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "La légende d'Eer".

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Le docu sur Arte est assez génial, et me montre mon embarras en face de cet Eer que j'ai toujours détesté : sans les images, ça perd totalement de son sens. Je vous invite à le regarder, outre mesure, car la petite bio accompagnée des explications de textes de ses œuvres les plus géniales (Metastasis bien sûr, mais aussi Pithoprakta) est assez fascinante, en tout cas pour moi qui ait été marqué par Metastasis sans doute encore plus durement que par les Thrènes...

Cinabre Envoyez un message privé àCinabre
avatar

Tinnitus Caesar Vespasianus

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

Vu l'expo Xenakis Révolutions que je conseille (aux amateurs de strobo uniquement, car toutes les 20 minutes la salle est parcourue par des trajets de lumières et un extrait de la légende d'Eer). On est finalement assez peu plongé dans son espace temps son et lumière (hormis le bout de la légende d'Eer et une captation video de Pleiades), mais plutot dans ses archives (documents de sa jeunesse tragique en Grèce, reconstitution de son atelier, partitions, cahiers de note et correspondance avec Messiaen, Varèse, Le Corbusier, croquis, maquettes et photos de ses polytope, théorie et équations utilisées pour ses compos stochastiques), à moins d'éplucher l'audioguide bien chargé de ses compositions. Bon il vaut mieux une connaissance partielle préalable pour profiter pleinement.

Note donnée au disque :       
Coste Envoyez un message privé àCoste

Monstrueusement bon.

(La version de chez Mode Records vaut largement le détour)

Note donnée au disque :       
Tallis Envoyez un message privé àTallis

Je note, merci !

Note donnée au disque :