Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThroneum › Deathmass of the gravedancer

Throneum › Deathmass of the gravedancer

9 titres - 31:17 min

  • 1/ The Witnesses
  • 2/ No One Fears The Union
  • 3/ Rotten To The Core
  • 4/ Order Of Destruction
  • 5/ Baptism Of Fire
  • 6/ Thou Deepest One
  • 7/ Necronomicon
  • 8/ Memories
  • 9/ Outro

enregistrement

Enregistré au Art Studio Oho en Septembre 2005.

line up

The Great Executor (guitare, chant), Thermonuclear Philosopher (batterie), Necrosodom (basse, guitare lead)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
thrash metal
Styles personnels
death old school

L’achat de ce disque, ça s’est joué à peu de chose… un artwork signé Chris Moyen avec logo illisible, zombie, cimetière et tout le cirque habituel, mais qui détonnait un peu chez mon disquaire, et surtout la backcover avec les 2 musiciens dans des poses absolument ultimes (je vous laisse le loisir de découvrir...). Emballé, c’est pesé comme disait l’autre et, coup de bol, dès l’introduction de la chose dans ma platine, la musique du groupe s’avère en totale concordance avec le contenant. Assez éloignée du Death typique polonais façon Vader / Behemoth, Throneum (le groupe semble avoir une discographie conséquente derrière lui, moi je découvre hein…) renvoie une approche très primitive du style, évoquant un croisement Death / Thrash, dans la lignée de ce que pratiquaient Possessed, Onslaught ou encore Morbid angel à ses débuts, avec ce même son à la fois très cru et un peu confus, mettant particulièrement en avant le chant très véhément de « The great executor » (la classe…). Autant dire que la musique des polonais ne donne pas dans la dentelle et ne laisse aucune concession stylistique au cours des 31 minutes de bourrinage de « Deathmass of the gravedancer », le groupe ne ménage d’ailleurs que très peu d’accalmies au milieu de la furie, à l’exception de quelques breaks mid-tempos avant que la machine ne s’emballe à nouveau (amateur de finesse, tu vas a-do-rer « The witnesses » et « Baptism of fire ».). Cependant, si le disque se révèle assez linéaire, la qualité n’est pas constante, les premiers titres se démarquant assez largement de la suite (à noter que les 2 derniers titres sont des reprises de gloires locales : Imperator et Pandemonium). Globalement, je reste quand même satisfait d’avoir découvert un bon groupe véhiculant cet esprit un peu bas du front qui achèvera de convaincre le monde entier que Satan est cool et que de toute façon, le Metal, le vrai, c’est Beherit et Blasphemy et que si y’en a qui sont pas contents, ils ont qu’à aller crever la bouche ouverte, on leur balancera du napalm avant de leur bouffer les tripes durant la réalisation d’un rituel cannibale en Sa Gloire. Bon esprit…

note       Publiée le lundi 24 décembre 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Deathmass of the gravedancer" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Deathmass of the gravedancer".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Deathmass of the gravedancer".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Deathmass of the gravedancer".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo  born to gulo est en ligne !

tiens, je suis pas passé par là ?

Note donnée au disque :