Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLegion (gb) › Zodiac

Legion (gb) › Zodiac

5 titres - 52:56 min

  • 1/ Hell & Damnation (12:39)
  • 2/ The Caravan (6:03)
  • 3/ Four Fourty Four (14:32)
  • 4/ Martyrs (7:20)
  • 5/ Ion (12:24)

enregistrement

May 2001 to June 2002 at "The 733 Digital Matrix".

line up

Andrew Lagowski

remarques

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
très dark ambient

La méfiance est de taille lorsqu’un album fait sa propre publicité (souvent de façon racoleuse) à l’image de cet avertissement : ‘Not for the suicidal, those with phobias or addictions, or those on medication’. Il laisse cependant songeur quand on connaît le passé de Lagowski à travers ses nombreuses collaborations avec Brian Williams (Lustmord) ou encore son projet S.E.T.I. qui comme avec ‘Legion’ contient une part d’expérimentation scientifique. Le voilà donc sur Auf Abwegen, label expérimental allemand, pour nous parler du ‘zodiac killer’ de San Francisco à travers cinq titres qui nous plongent au plein cœur de la psyché humaine. Un tel énoncé est évidemment confronté à la multitude de projets dark-ambient et c’est avec un peu de peine qu’il évitera les canons du genre, malgré une profondeur irréprochable. Le projet lorgne le plus souvent vers la musique concrète dont on admire encore le mystère cinquante ans plus tard – à défaut de comprendre un jour les effets du son sur le cerveau - et ce avec un talent certain, notamment dans la gestion des tensions qui nous fait espérer ou appréhender une évolution d’un son à un autre. ‘Hell & Damnation’, ‘Four fourty four’ et ‘Ion’ sont de cette trempe et ont vraiment tout en leur honneur : Le premier annonce clairement le gouffre dans lequel on se plonge, le second nous fait voyager dans une veine humide et claustro, dans lequel survivent quelques apparitions glauques, et surtout ‘Ion’ avec ses ‘bulles’ abstraites qui viennent exploser à la surface du réel d’une façon particulièrement angoissante. ‘The Caravan’ et ‘Martyrs’ restent dans un registre dark ambient plus classique, se rapprochant de New Risen Throne dans cette accumulation de sons vagues et réverbérés, avec quelques mélodies glaciales et sporadiques de synthé. Un excellent album pour se mettre la pression dans le noir ; à quand une abstraction totale du projet pour quelque chose de purement physique et psychotropique ?

note       Publiée le dimanche 23 décembre 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Zodiac" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Zodiac".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Zodiac".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Zodiac".