Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThorns › Thorns

Thorns › Thorns

cd | 8 titres

  • 1 Existence
  • 2 World Playground Deceit
  • 3 Shifting Channels
  • 4 Stellar Master Elite
  • 5 Underneath The Universe I
  • 6 Underneath The Universe II
  • 7 Interface To God
  • 8 Vortex

enregistrement

Recorded between 1998 and 2000 by Mike Hartung. Post-produced and mixed in 2000 at Studio 1, Oslo, Norway by Mike Hartung, Satyr Wongraven, Snorre W. Ruch, Morten Lund.

line up

Aldrahn (vocals, lyrics), Hellhammer (drums), Snorre W. Ruch (Electronics, Guitar), Satyr Wongraven (Vocals, Lyrics)

chronique

Styles
electro
metal extrême
black metal
Styles personnels
black froid et essentiel

En général, l'histoire retient principalement de Thorns le rôle de son leader dans le petit contentieux entre Euronymous et Varg "Fuck Of The Die" Vikernes. A tort bien évidemment, l'impact musical de Snorre Ruch étant plus que considérable... En effet, beaucoup le qualifient d'inventeur du "riff norvégien" - froid, open-chordé, mineur ; à raison quand tu écoutes les démos de Stigma Diabolicum puis de Thorns (dont on retrouve certains riffs dans un certain "De Mysteriis Dom Sathanas" - où Snorre Ruch, non crédité pour des évidentes raisons, joue la seconde guitare). On ressent principalement son influence dans la plupart des sorties estampillées Moonfog (Dodheimsgard, Disiplin / Khold, Gehenna de « WW », Satyricon post-forêt pour qui il compose d'ailleurs les meilleurs riffs de "Rebel Extravaganza" ...) - ainsi on ne s'étonne pas si son premier full-lenght sort sur le label de Satyr, ce dernier s'y partageant d'ailleurs le micro avec le magistral Aldrahn. On savait plus ou moins à quoi s'attendre à l'écoute du split avec Emperor : le Thorns post-cellule est glacé comme un barreau dans le cul, précis comme une lame de rasoir, vicieux comme une pute et surtout, moderne comme une prison haute sécurité. On est loin d'un Prison Break ici, pas de place pour l'émotion, aucun répit. Non, l'album de Thorns tient plus de Oz. Aucune pitié. Aucun espoir. Déshumanisé. JOUISSIF. Les riffs sont perpétuellement dissonants, beaux (malgré leur laideur) et invariablement classes, jamais niais - thrashisants à la limite. Hellhammer est fidèle à lui même et livre ici l’une de ses plus belles prestations, tout comme Aldrahn (bien que sous exploité - erreur réparée pour le prochain album, qui se fera sans Satyr). Le tout est emballé dans des samples électro-indus des plus glauques, et surtout une prod totalement cristalline et parfaite. Aliénant. Comment réécouter les derniers Satyricon sans esquisser un sourire après une claque telle que "Interface To God"? Snorre Ruch remet ici les pendules à l'heure, rappelant à tous ses sous-fifres maquillés et glamisés qui c'est, le (saint) patron - sûrement pas l'homo-communiste Euronymous en tous cas (smiley). Les seuls reproches que j'aurais à faire à cette tuerie : le duo Underneath The Universe (légèrement moins bon et plus facile que le reste, quoique assez insidieux, merci Aldrahn), et un certain trop-plein d'acier qui fait parfois regretter les harmonies de cimetière que l'on pouvait trouver sur les démos "Grymyrk" puis "Trøndertun". Mais Snorre Ruch, en 2001, avait définitivement laissé toute émotion dans sa cellule de prison. Reste à voir comment sonnera le Thorns 2008. En attendant, on se passe cette galette en boucle et on ramasse ses dents, comme dirait l’autre.

note       Publiée le vendredi 21 décembre 2007

partagez 'Thorns' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Thorns"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Thorns".

ajoutez une note sur : "Thorns"

Note moyenne :        25 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Thorns".

ajoutez un commentaire sur : "Thorns"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Thorns".

yog sothoth › vendredi 3 juillet 2015 - 09:52  message privé !
avatar

NON !

Note donnée au disque :       
vieille fessée › vendredi 3 juillet 2015 - 01:58  message privé !

OVERRATED !

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › samedi 25 octobre 2014 - 10:23  message privé !

excellent album, même si j'aurai aimé entendre quelque chose de plus traditionnel dans la veine de la dernière démo.

Note donnée au disque :       
yog sothoth › mardi 19 mars 2013 - 11:37  message privé !
avatar

Bof, de toute façon Julius n'est pas réapparu ici depuis un moment, il s'est surement tourné vers des sites de SPECIALISTES

Note donnée au disque :       
Richter › mardi 19 mars 2013 - 08:55  message privé !

Tu as oublié de dire que le mec qui a fait la chronique sur la Horde noire met quand même à l'album un bon 8/10... De plus un album ça ne s'écoute pas sur Youtube ! Oo

Note donnée au disque :