Vous êtes ici › Les groupes / artistesLL'enfance Eternelle › 1984-1991

L'enfance Eternelle › 1984-1991

cd • 12 titres • Le Jour des Fous min

  • 1Sur la terre sacrée
  • 2Le théâtre des apparences
  • 3La chair à vif
  • 4Les larmes de sang
  • 5Violet winter
  • 6Gaminas
  • 7The smile of an old clown
  • 8Behind the beauty
  • 9Consumed passion
  • 10Shine of passion
  • 11Les clowns
  • 12Les longs rivages

cd • 13 titres • La Terre des Innocents min

  • 1Poussière d'empire
  • 2Sourire d'ambre
  • 3De mémoire d'ange
  • 4La terre des innocents
  • 5Les jeux du cirque
  • 6La longue marche
  • 7La marque jaune
  • 8Sauvée du vent
  • 9Plaisirs acides
  • 10Des journées entières
  • 11Les enclos de feu
  • 12La nature se joue de nous
  • 13La route pour la gloire

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Denis Lecarme (chant), Fabrice Della-Malva (basse), Franck Biasini (batterie), Jérôme Margotton (clavier), Thierry Pilat (guitare), Jérôme 'Dien' Bideau (guitare), Pierre-Etienne 'Jimmy' Michelin (batterie), Bertrand Clechet (guitare, basse, harmonica), Christophe Neau (batterie)

remarques

chronique

Lao-Tseu l'a dit: 'Quand l'enfance sera éternelle, le monde s'éveillera'. Comme Norma Loy, les Français de l'Enfance Eternelle se sont intéressés aux philosophies orientales (et plus encore). Parlons-en justement de ce groupe qu'il nous est donné de (re)découvrir grâce au label Infrastition; ce double cd retrace leur carrière de 1984 à 1991, soit deux périodes assez distinctes bien qu'animée de la même philosophie. La première résumée sur la galette numéro un se situe dans une voie très gothique. Un peu à l'instar de Clair Obscur, le groupe opère une fusion entre une musique sombre, théâtrale et l'art au travers des créations réalisées pour leurs shows par un certain nombre d'artistes. Musicalement, l'Enfance Eternelle évolue dans un gothic rock aux rythmiques tribales mêlées de quelques sonorités cold wave, le tout mené par un chant passionné. Notons également un excellent travail des claviers, la guitare étant très peu présente; leurs sonorités à la fois froides et mélancoliques renforcent la touche flamboyante de ces mélodies prenantes. Personnellement, j'ai été totalement séduit par ce cd qui justifie à lui-seul l'achat. Il me semble témoigner de la créativité d'une scène française capable de se créer un son bien à elle inspiré tant du gothic rock (ou du post punk goth) que de la cold wave, sans qu'il ne soit possible ni même nécessaire de trancher. Outre la qualité mélodique, le chant me plaît beaucoup par l'urgence écorchée et passionnée qu'il dégage (le génial 'Sur la terre sacrée' ou 'La chair à vif'). En 1986, le batteur quitte le combo. Son remplaçant aux peaux propose un jeu moins tribal, l'Enfance Eternelle décide d'opérer un virage plus rock et engage un second guitariste. Un orgue Hammond est ajouté aux synthés. L'urgence a disparu mais pas une certaine noirceur existentialiste; on songe volontiers à Marc Seberg, voir aux premiers Kat Onoma. Si certains essais me semblent réussis ('Poussière d'empire', 'Les jeux du cirque', 'Plaisirs acides très dans la lignée de Norma Loy dernière période), je suis nettement moins convaincu par l'aspect rock folk/harmonica de 'Sourire d'ambre' ou 'De mémoire d'ange'. Ce n'est pas que les compositions soient mauvaises mais elles dégagent nettement moins d'intensité et l'Enfance Eternelle sonne un peu comme n'importe quel bon groupe de rock français. 'La terre des innocents', morceau très correct, résume bien mon malaise. Il reste de la passion, le feeling n'est pas mauvais mais les arrangements frisent un brin le pompeux. N'en déduisez pas que ce second cd est mauvais, je parle de mes goûts personnels; les amateurs de Kat Onoma, Marc Seberg seront séduits. Le jeu d'orgue légèrement psychédélique ('La marque jaune', 'Plaisirs acides') apporte même de belles surprises. Je ne vous cache pas néanmoins que je mettrais un 5 si je devais noter le premier cd uniquement, me réservant un 3 pour le second. J'opterai tout de même pour un 4,5 au final car je reste très heureux de mon achat. 4,5/6

note       Publiée le mardi 18 décembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "1984-1991".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "1984-1991".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "1984-1991".

Shelleyan › samedi 5 janvier 2019 - 11:05 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

le chanteur vient de décéder :0(

MightyJayM › mercredi 19 décembre 2007 - 01:16 Envoyez un message privé àMightyJayM
Très bonne chro qui résume tout à fait mon sentiment à l'écoute, et chouette découverte. Infrastition fait vraiment de l'excellent travail à exhumer tous ces trésors perdus..
Note donnée au disque :       
canardo › mardi 18 décembre 2007 - 16:22 Envoyez un message privé àcanardo
Tient un cd que j'ai failli acheter le week end dernier...peut etre la semaine prochaine suite a cette chronique.