Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVinterland › Welcome my last chapter

Vinterland › Welcome my last chapter

9 titres - 49:45 min

  • 1/ Our dawn of glory
  • 2/ I'm another in the night
  • 3/ So far beyond... (the great vast forest)
  • 4/ A castle so crystal clear
  • 5/ As I behold the dying sun
  • 6/ Vinterskogen
  • 7/ Still the night is awake
  • 8/ A winter breeze
  • 9/ Wings of sorrow

enregistrement

Unisound studios, 1995

line up

Pehr Larsson (guitares), Andreas Svensson (batterie), Jorn Bragman (guitare, basse, chant)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
dark metal
Styles personnels
black/dark metal

Aaaah les fêtes, période adulée ou détestée, mélange de nostalgie et de retrouvailles pour certains, de promotions bassement mercantiles pour d'autres. Toujours est-il que la fin de l'année reste toujours propice à bon nombre de rêveries. Sapins, obscurité, solitude, plaisirs simples... Pour beaucoup, ce sera d'ailleurs l'occasion de ressortir les bons vieux disques fétiches de ce moment de l'année. Pour ma part, cet unique album de Vinterland se prête bien à cette atmosphère hivernale. sorti surant les années saintes du black metal dit "mélodique", sur le typique du genre label No fashion records, "Welcome my last chapter" est le genre d'album qui se montre capable d'immédiatement transporter l'auditeur. N'allons pas par quatre chemins, ces suèdois ne faisaient clairement pas dans l'originalité, mais pouvaient se targuer d'être à la fois de qualité et d'officier dans un style pas si prisé que ça. Pensez donc, on pourrait typiquement classer cet album comme un croisement entre le "Enter the moonlight gates" de Lord Belial et "Far away from the sun" de Sacramentum. Mêmes ambiances hivernales, même genre d'harmonie, même propension aux blasts frénétique et aux couches de guitares mélodiques. On pourra également noter une nette influence Dissection (forcément) au détour de certaines leads ou ponts acoustiques, voire du Emperor avec l'apparition de quelques claviers, mais Vinterland reste clairement ancré dans un dark/black d'inspiration définitivement neigeuse et mélancolique, comme en attestent ces leads récurrentes (voire carrément redondantes) propices au recueillement. On se retrouve ainsi avec un disque bien ficelé, pas toujours super inspiré malheureusement, les morceaux manquant parfois de personnalité, et surtout à l'execution carrément approximative par instants (les pains de batteries sont nombreux, la lead tombe souvent à côté), ce qui tranche étrangement avec la qualité de la prod' tout à fait adaptée. Grosses harmonies, doublées de guitares acoustiques par moments, ambiance sombre, arrangements nombreux, chant complètement arraché, "Welcome my last chapter" convaint définitivement, à défaut de complètement remporter l'enchère. L'atmosphère dégagée est clairement prenante, on regrette juste des morceaux manquant parfois de maturité dans leur construction, et une exécution bâclée. Car au vu de la qualité de certains riffs et de la cohérence de l'ensemble (aah "Wings of sorrow"...), on ne peut que respecter cet effort qui se place sans rougir au milieu des influences sus-citées. Malgré cette note un peu sévère, voilà bien un disque "valeur sûre" qui saura apporter la neige et les sapins dans votre salon. Je n'en doute pas un seul instant.

note       Publiée le dimanche 16 décembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Welcome my last chapter".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Welcome my last chapter".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Welcome my last chapter".

Dead26 › jeudi 19 janvier 2012 - 20:43  message privé !

Chef d’œuvre absolu du black métal suédois parfaitement exécuté avec une superbe ambiance hivernale. Encore un album qui m'a marqué à jamais lors de sa sortie...

Note donnée au disque :       
Dead Man › lundi 17 décembre 2007 - 13:50  message privé !
C'est quant même bien moins élaboré que Sacramentum, surtout au niveau guitare. Sinon même si ça sombre un peu dans la facilé, certaines mélodies son superbes. A noter Dan Swano au synthé aussi.
Note donnée au disque :       
Potters field › lundi 17 décembre 2007 - 13:29  message privé !
ben si tu sais pas quoi en faire hein...
taliesin › lundi 17 décembre 2007 - 12:09  message privé !
J'avais presque oublié posséder cette galette... Pas mauvais mais bof quoi...
Note donnée au disque :       
noar › lundi 17 décembre 2007 - 02:22  message privé !
Je me rappelle du titre sur le Metallian de l'époque; c'était carrément bien ce côté speed avec la mélodie, l'agression black mesurée et l'ambiance hivernale. Du coup le rapprochement avec l'album de Sacramentum et Dissection, bah ouais on y est!