Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMicropoint › Neurophonie

Micropoint › Neurophonie

16 titres - 58:16 min

  • 01/ Slow Scratch - 02/ Neurojuice - 03/ Dosage Correct? - 04/ Data Cops - 05/ Serotonin - 06/ Stimulation Binare - 07/ Noise Theater - 08/ Bloque Cerveau (I Shouldn't Have Taken Two At Once) - 09/ Lunatic Park - 10/ New Therapy - 11/ Cycling Room - 12/ Dr Malsain's (Gonne Measure Your Foam Trace On The Millimetric Paper) - 13/ Run With The Dogs - 14/ Farmsex.com - 15/ Die. Vermin... - 16/ The Final..

enregistrement

Mixé à Paris par Radium et Al Core.

line up

Radium et Al Core

remarques

chronique

Styles
techno
techno hardcore
Styles personnels
frenchcore

Neurophonie, premier et meilleur catalyseur de l'univers techno-hardcore français à l'aube du nouveau millénaire. Difficile mais enivrant de s'attaquer à un tel monument. Pour en définir l'état d'esprit il suffit de savoir que toutes les voix samplées sont tirées du film d'anticipation/science-fiction "THX-1138" de Georges Lucas mettant en avant le conditionnement de l'esprit humain dans la société moderne face à son individualisme.
Paranoïa, culture underground et industrielle, rapport étroit avec l'évolution et la technologie, le duo injecte directement dans notre cerveau les fondements de toute une culture. Qu'est-ce qui fait la marque de fabrique de Micropoint ? Avant tout son kick pas si rapide et son épuration rythmique. Un kick en premier plan riche en profondeur acid et noise, qui fait rebondir les basses en contre-temps de manière sobre et ultra bourrine, seulement appuyé par un hi-hat et un snare typiques et breaké comme l'est la techno depuis presque 10 ans. La base du frenchcore est posée. Là dessus, des samples grésillants chaotiques font danser la folie, confrontant les bruitages indus de l'époque à des déformations électroniques propices à marteler les sens. Développant leurs rythmes et leurs explosions sonores de manière aussi travaillée qu'évidente, les deux DJ exploitent à merveille leurs outils en offrant une formidable montée en puissance de près d'une heure, allant toujours plus loin dans l'aggression. Tour à tour les sons nous oppressent, puis nous transportent sans jamais tomber dans une quelconque linéarité, le tempo imperceptiblement s'accélère, l'ambiance est de plus en plus malsaine et la réelle frénésie furieuse a un point de départ, "Run With The Dog". Juste avant, "Dr Malsain's" se pose comme une césure qui annonce la fin de la montée des sons, l'apogée de son développement. C'est alors que Micropoint dévoile son ultime tabassage aux confins du speedcore, s'épurant quelque peu de ses textures pour mieux durcir la frappe, la névrose ultime achèvant sa course après le futur par un terrifiant "Die Vermin" dans lequel il ne reste rien sinon la hargne.
"Neurophonie" est une vraie bombe jubilatoire qui rappelle à chaque seconde pourquoi il a inspiré une génération entière d'artistes. Chose rare dans la musique électronique où les sons définissent une époque, l'album sonne toujours aussi actuel, la psychose est intacte, l'assomoir est toujours en état de marche.

"Le théâtre du bruit prouve notre puissance".

note       Publiée le mercredi 12 décembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Neurophonie".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Neurophonie".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Neurophonie".

Karamazov › mardi 8 février 2011 - 22:06 Envoyez un message privé àKaramazov

Reçu l'objet ce jour et un détail m'intrigue et m'amuse. Esprit THX-1138. En encart discret en bas à gauche de la pochette : "Selon la loi n°95C-20 Nuit gravement à la santé".

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mercredi 19 janvier 2011 - 16:15 Envoyez un message privé àericbaisons

le theatre du bruit prouve notre puissance!

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mardi 28 décembre 2010 - 11:11 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

J'en parlerai à l'occase, mais le nouveau est bien moisi quoique sauvable par endroit. Par contre la collection de 12" "remontées" vaut vraiment le détour

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mardi 14 octobre 2008 - 16:31 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

CONTROL 3 ! CONTROL 3 ! CONTROL 3 !

Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 21 avril 2008 - 10:35 Envoyez un message privé àempreznor
bloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveaubloquecerveau
Note donnée au disque :