Vous êtes ici › Les groupes / artistesKJim Kirkwood › We Are Nightingales

Jim Kirkwood › We Are Nightingales

3 titres - 62:39 min

  • 1 Touching the Arc 34:27
  • 2 The Illusion of the World 10:18
  • 3 Speaking in Tongues 17:54

enregistrement

Enregistré au Sleepy Rabbit Studio, à l'automne 2007.

line up

Jim Kirkwood: Keyboards, synthétiseurs, percussions électroniques, séquenceurs et FX

remarques

chronique

Des réverbérations oscillantes amènent un souffle du Moyen Orient en ouverture de Touching the Arc. L’intro fluctue sur un mouvement lent, où flûtes du désert dominent les atmosphères. Un peu comme une horloge, la cadence s’installe d’un tic tac hypnotique sur fond de synthé spectral, initiant une séquence tournoyante qui accentue son rythme nerveux sur percussions tapageuses. Le mouvement diminue sa progression pour embrasser un passage ambiant, où voix et synthés sifflotant nous plongent dans une noirceur atonique. Après une dizaine de minutes dans ce trou noir, le tempo reprend graduellement de l’ampleur grâce à de bonnes percussions enclumées, harmonieusement accouplées à une flûte mellotronnée. Une lente et sombre procession qui s’anime sur de beaux arpèges mélodieux, pour exploser sur un rythme névrotique à la Kirkwood.
The Illusion of the World gravite sur de lentes strates violonées, tel un ballet macabre. Un titre envoûtant qui puise son intéressement sur ses beaux arrangements orchestraux et ses pulsations hypnotiques. Speaking in Tongues reproduit cette atmosphère lente et lugubre. Kirkwood utilise les strates mellotronnées à volonté, créant un univers mythique et lourd, surtout avec les grosses percussions assommantes. Le synthé fantomatique persifle et hurle, telle une brise infernale, sur une intro qui bascule sur des séquences tournoyantes, signature indéniable du maître de la MÉ sombre.
Avec Touching the Arc, Jim Kirkwood explore un peu plus les rythmes lents, donnant un caractère envoûtant, voire sensuel, à des titres aux tourbillons toujours explosif. Évitant de se répéter, l’homme noir du Sleepy Rabbit Studio pousse un peu plus loin son introspection avec de beaux arrangements, créant une atmosphère unique toujours en exploitant des séquences vivantes et explosives, sur des synthés aux souffles apocalyptiques.

note       Publiée le mardi 11 décembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "We Are Nightingales".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "We Are Nightingales".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "We Are Nightingales".