Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFJerome Froese › Shiver Me Timbers

Jerome Froese › Shiver Me Timbers

11 titres - 73:03 min

  • A Mellow Morning| 6:09
  • Mrs. Misty Kiss| 6:35
  • Airborne| 7:10
  • Cartoony Universe| 6:57
  • Inside the Secret| 7:33
  • Paris in Peril| 8:47
  • Im Museum Fuer Mechanik| 7:14
  • Through Love and Deed| 6:02
  • Playing for Penalties| 5:22
  • Under the Black Flag| 6:43
  • Can You See the Sunset from the Southside?| 4:30

line up

Jerome Froese : Synthés, guitares, percussions, PC et FX

remarques

Pour connaître un peu plus le monde de Jerome Froese , visitez son site au http://www.myspace.com/jerometadream

chronique

Après 2 ans d’attente, voilà le 2ième opus de Jerome Froese. Autant le dire d’emblée, JF n’est pas Edgar, ni Tangerine Dream, mais bel et bien un solide musicien et homme de studio d’une maturité étonnante. JF est passé une coche en avant en offrant un album électronique percutant qui allie atmosphères, rythmes et harmonies sur des titres explosifs aux évolutions mordantes. Le jeune Froese possède une maîtrise des studios et équipements qui sort de l’ordinaire, car chaque composition offre des arrangements étonnants en plus d’offrir des tournures inattendues, dans un souci d’éthique harmonieux. Signe évident d’une aise et maturité sans cesse croissante. Chaque titre est bien agencé et possède des intros envoûtantes, comme cette atmosphère des Fêtes sur A Mellow Morning qui plonge dans les instables variations d’une structure stroboscopique et le nébuleux Airborne qui peine à trouver son rythme dans une tornade de séquences étouffées dans de lourdes brumes ocrées. Des intros mielleuses qui se campent à des séquences syncopées, névrotiques et percutantes comme sur Cartoony Universe, Paris In Peril et Under The Black Flag, des titres explosifs aux structures progressives renversantes. Il y a peu de ressemblance avec Tangerine Dream des années Rockoon, si ce n’est que Cartoony Universe, ni même avec les années moulantes aux lourds synthés du trio Berlinois. Jerome Froese exploite un style psychédélique synth très hachuré avec des riffs de guitares lourds et des percussions foudroyantes. Certes, des atmosphères nébuleuses ponctuent l’opus, soit sur des intros ou dans le parcours d’un titre, mais elles sont prétextes à des mouvements subséquents explosifs aux séquences endiablées. De la dynamite qui frôle l’impertinence du trance sur des mouvements aux harmonies contrôlées. Du travail de musicien et de production impeccable. Et c’est de cette atmosphère que de belles ballades comme Mrs. Misty Kiss, Through Love And Deed et Can You See The Sunset From The Southside? apportent une profondeur exquise à cet album qui fourmille de rythmes contagieux aux mélodies accrocheuses. Des mentions forts honorables vont aussi à des titres superbement exquis comme A Mellow Morning et Mrs. Misty Kiss. Shiver Me Timbers est une agréable découverte. Ceux qui pensent que Jerome est de nature froide et placide doivent revoir leurs positions, car Shiver Me Timbers est tout, sauf glacial. Il y a des superbes titres aux allures de ballades qui explosent sur des rythmes nerveux et Froese fils démontre une connaissance inouïe de la production, car tout coule avec une étrange harmonie métallisée. À entendre et écouter à haut débit. Tout simplement superbe.

note       Publiée le samedi 8 décembre 2007

partagez 'Shiver Me Timbers' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Shiver Me Timbers"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Shiver Me Timbers".

ajoutez une note sur : "Shiver Me Timbers"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shiver Me Timbers".

ajoutez un commentaire sur : "Shiver Me Timbers"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shiver Me Timbers".

la sagesse du destin › vendredi 4 janvier 2008 - 23:07  message privé !
Le deuxième opus de Jerome Froese est très dense et se mérite après plusieurs écoutes.Un coup de coeur pour la mélancolie qu'inspire "inside the secret",le lyrisme de "Paris in peril"et la violence musicale de "playing for penalties".