Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSadistik Exekution › Fukk

Sadistik Exekution › Fukk

12 titres - 45:07 min

  • 1/ Rigormortik Resurrektion
  • 2/ Fukking Death
  • 3/ Sister Valerie
  • 4/ Spiritual Dynamix
  • 5/ Fukkmided
  • 6/ Organized Sadistik Abuse
  • 7/ Twisted By Torture
  • 8/ Darth
  • 9/ Koffin White
  • 10/ Blakk Mass Murder
  • 11/ The Final Exekution
  • 12/ Only Death Is Real

line up

Rev. Kriss Hades (guitare), Rok (chant), Dave Slave (basse), Sloth (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
brutal death hystérique et inhabituel

Aloooors. Sadistik Exekution. On rigole bien avec eux, ils sont connus pour leur esprit bon enfant (tabassage du public, automutilations en direct, rixes dans les tours-bus option "j'arrache un doigt du batteur d'Absu avec les dents"), bref qu'est-ce qu'on se fend la gueule. Leur imagerie est tellement kitch et moche qu'elle en devient quelque peu dérangeante, et sur disque ben c'est pareil, un canevas brutal death avec plein de petits trucs en plus. Doté d'un son plus grésillant qu'un caféinomane coincé dans une usine de toréfaction, Fukk est la première "grosse prod" du combo australien. Rien de nouveau sous le soleil, c'est toujours une hystérie étrange et prophétique de 40 minutes. Les riffs sont plus typiques que jamais, à savoir des petits motifs méchants transposés en boucle qui donnent un aspect assez compulsif aux compos, et une batterie ben...qui blast, avec une caisse claire bien cinglante. Summum du bon goût: tonton Rok et ses hurlements bien à lui, et à personne d'autre. Sa voix sonne comme une parodie de sentence, dans laquelle on a vraiment l'impression qu'il nous en veut d'écouter ce disque, ou à quelques occasions comme un gnome castré et pas content de l'être . Les titres sont parsemés d'intermèdes grinçants pour mieux repartir en sucette, et on a encore droit à quelques solos de basse bien barrés, véritable vitrine de l'équilibre mental de Sad Ex. Finalement on retiendra surtout de "Fukk" les titres les plus speed, surtout "Fukking Death" et "Organized Sadistik Abuse" qui sont quand même plus que méchants, et on se replonge avec plaisir dans l'univers très personnel de l'un des groupes les plus tarés de la planète. A la croisée des styles, on succombera ou non (faut aimer hein) au particularisme de Sadistik Execution, avec une machette dans chaque main de préférence.

note       Publiée le jeudi 6 décembre 2007

partagez 'Fukk' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fukk"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fukk".

ajoutez une note sur : "Fukk"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fukk".

ajoutez un commentaire sur : "Fukk"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fukk".

Demonaz Vikernes › mardi 19 septembre 2017 - 15:18  message privé !

Finalement, au fil des écoutes, et en maitrisant un peu plus la discographie du groupe, j'apprécié de plus en plus ce FUKK. Ça reste moins bon que les 2 premiers albums du groupe, mais ça fait du bien !

Note donnée au disque :       
Dead26 › mardi 6 octobre 2015 - 19:49  message privé !

Ils sont très romantiques les textes qu'est ce que tu racontes !

Mais c'est vrai que WDFY reste indétrônable dans toute la disco du groupe.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 6 octobre 2015 - 14:45  message privé !

Autant j'avais pu trouver des choses intéressantes sur "We Are Death... Fukk You" (les passages macabres bien flippants), autant là c'est du vide intersidéral. Agressivité plastique, textes débiles, compos identiques. Rien à sauver.

Note donnée au disque :       
taliesin › vendredi 7 décembre 2007 - 22:33  message privé !
AAah, je les aime encore bien cette bande de tarés ;-)
Note donnée au disque :       
Potters field › vendredi 7 décembre 2007 - 10:14  message privé !
plutot d'acc avec le pere Saï, c'est kitchoune à souhait. je aussi crois me rappeler d'un groupe neo-zelandais de la même epoque qui etait largement pire, mais le nom m'echappe.