Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArtefact › Son Of Solstice

Artefact › Son Of Solstice

cd | 8 titres

  • 1 Menhir
  • 2 Antares-Son Of Solstice
  • 3 Oracle
  • 4 Onslaught
  • 5 Omen
  • 6 Codex
  • 7 Allegiance
  • 8 Towers Of Equinox

enregistrement

Produit par Charles Massbo. Enregistré, mixé et masterisé au Rocket Studio.

line up

Niko (batterie), Guillaume (guitare, claviers, choeurs), Alexis (basse)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
heavy/black mélodique

S'attaquer à Dissection pour un premier vrai album, c'est quand même gonflé. Pourtant le pari est amplement réussi pour Artefact, qui réussit avec "Son Of Solstice" à renouveler avec brio un paysage délicat du black metal. Techniquement impresionnant, le groupe façonne un univers mélodique entier, d'une cohérence irréprochable, balayant les ambiances de Dissection, d'Emperor voire même d'Opeth avec une aisance surprenante. Chaque riff est très travaillé, et le spectre harmonique toujours mouvant affirme une ambiance générale intemporelle et médiévale à la fois, teintée d'un épique intimiste et d'envolées guerrières mais délicates. De plus, l'album est très équilibré dans ses sonorités, les claviers sont aussi discrets qu'indispensables, les quelques breaks de choeur (qui rappellent immanquablement le fabuleux deuxième album d'Ulver), de guitare acoustique (Opeth nous voilà), ainsi que les quelques instruments additionnels retissent à chaque instant l'atmosphère de "Son Of Solstice". Le meilleur exemple du savoir faire de la formation à faire décoller et modeler une ambiance est le morceau "Onslaught", qui débute par LE seul riff de l'album brut de décoffrage, qui sert en fait de prétexte pour s'envoler vers les sommets de la finesse et de la classe sans qu'on se rende compte de rien. Tout simplement énorme. Bien évidemment les rythmiques et la batterie servent parfaitement les alternances de plan, n'en faisant ni trop ni pas assez. Quant au chant, il y en a très peu, et ça ne choque pas puisqu'il sert à libérer toute la violence des compositions sur scène, depuis que Sebastien a rejoint le groupe. Petit problème: le son est légèrement trop propre et délicat, on aurait aimé que les passages pêchus soient mieux mis en valeur. Ceci dit, ça ne gâche en rien le plaisir. Artefact commence donc très fort, avec une mini révolution dans le monde du heavy/black. Surprenant, racé, original, un vrai petit bijou.

note       Publiée le mercredi 5 décembre 2007

partagez 'Son Of Solstice' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Son Of Solstice"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Son Of Solstice".

ajoutez une note sur : "Son Of Solstice"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Son Of Solstice".

ajoutez un commentaire sur : "Son Of Solstice"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Son Of Solstice".

Potters field › samedi 15 décembre 2007 - 14:49  message privé !
c'est vrai que c'est très impressionant: riffs super travaillés effectivement, un son pas mauvais, et un chanteur carrement excellent. l'influence qu'on reconnait le plus c'est emperor, je pense.