Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJesus Jones › Perverse

Jesus Jones › Perverse

cd • 12 titres

  • 1Zeroes And Ones
  • 2The Devil You Know
  • 3Get A Good Thing
  • 4From Love To War
  • 5Yellow Brown
  • 6Magazine
  • 7The Right Decision
  • 8Your Crusade
  • 9Don't Believe It
  • 10Tongue Tied
  • 11Spiral
  • 12Idiot Stare

enregistrement

1991, 1992.

line up

Mike Edwards, Jerry De Borg, Al Doughty, Iain Baker, Gen.

remarques

"this is the first album to be recorded entirely through a computer."

chronique

Styles
electro
pop
rock
techno
Styles personnels
grebo / dance alternative

Tiens donc… je retombe sur le souvenir de ce disque emprunté en médiathèque il y’a quelques temps - avec cette pochette qui avait illico piqué ma curiosité et ce nom qui ne me disait rien - et me rappelle la grande déception que fût cette découverte. Je le choppe une nouvelle fois pour voir si j’ai changé d’avis. Eh bah non. Je me souviens même de la première description que j’ai lue de cet opus, qui était surtout connu pour être le premier album a être entièrement enregistré avec un ordinateur. On parlait de quelque chose « de nouveau », de « frais », d’ « avant-gardiste » mais à aucun moment on ne parlait de la qualité même de ce qui était proposé. J’aurais dû me méfier… Pour tout vous dire, Perverse, c’est typiquement le genre de disque dont j’aurais envie de faire l’éloge (méconnu de part chez nous, réputé avant-gardiste, et fort prometteur à bien des égards) mais qui est gâché par tout un tas d’aspects exécrables, outre la mièvrerie exacerbée qui caractérise 90% des compos présentées ici, des structures de chansons pop radiophoniques avec une approche foncièrement techno quand ce n’est pas dance, et une pléiade de refrains sirupeux, dans le mauvais sens du terme (car le sirop, chez moi, ça peut être une qualité). Pourtant, on sent par moments que le groupe en a dans le ventre, malgré tous ses apparats superficiels/superflus. Jesus Jones synthétise en fait tout ce qu’on peut faire de plus insipide avec une banque de sonorités excellentes. La première fois que j’ai entendu ce disque, j’ai illico pensé (et allez savoir pourquoi) à une sorte de Jesus And The Mary Chain qu’on aurait délesté de son aspect crasse et remixé façon techno/dance… A part "Spiral", seul titre réellement sombre et expérimental qui se détache du reste grâce à une ambiance obscure et tendue maintenue en boucle tout du long, et dans une moindre mesure "Idiot Stare" (les deux derniers titres en fait) je ne vois ici que de la dance rockisée aux teintes new wave, inoffensive et sans intérêt à l’exception des deux titres cités plus haut et des courtes introductions souvent excellentes, voire carrément bandantes ("Your Crusade", "Magazine", "Zeroes And Ones"), mais ruinées par toute une succession de gimmicks irritants et de refrains de boys band. A sa façon, et au regard de cet album qui succède au célèbre (enfin, pas chez nous) Doubt, Jesus Jones aura sans doute préfiguré le revirement de certaines formations postérieures, mais par-delà cet aspect purement « culte » et cette façon de mixer electro pop, rock, techno et dance, je ne vois rien de fondateur là-dedans. Avec les cartes qu’ils avaient en main - à savoir un réel talent dans la mise en place mélodies accrocheuses et une banque de sonorités electro excellente - les Jesus Jones avaient de quoi sortir un skeud d’electro rock à péter la baraque, mais ils ont préféré la jouer soft et se fixer le but ultime de faire mouiller les petites culottes. C’est rageant.

note       Publiée le jeudi 29 novembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Perverse".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Perverse".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Perverse".

gab › vendredi 30 novembre 2007 - 20:41  message privé !
Le texte ça prend très peu de place sur un serveur... Continues!!
canardo › jeudi 29 novembre 2007 - 19:07  message privé !
il va faloir ce calmer mon petit raven, sinon guts vas devoir trouver un hebergeur plus important pour toutes tes petites chroniques...
Twilight › jeudi 29 novembre 2007 - 12:56  message privé !
avatar
J'aime beaucoup 'Your crusade', 'Zero and ones' et quelques autres morceaux...me rappelle de bons souvenirs en plus !
Note donnée au disque :       
dariev stands › jeudi 29 novembre 2007 - 11:40  message privé !
avatar
ouaip, merci de me le rappeler
Damodafoca › jeudi 29 novembre 2007 - 11:02  message privé !
On y vient , on y vient: les chroniques de prodigy ne devraient plus tarder!