Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWhitehouse › New Britain

Whitehouse › New Britain

cd • 8 titres

  • 1Movement 19823:46
  • 2Roman Strength3:53
  • 3Will To Power3:43
  • 4New Britain3:52
  • 5Ravensbruck3:56
  • 6Kriegserklarung3:56
  • 7Viking Section3:56
  • 8Active Force3:19

enregistrement

IPS Studio, Goldhawk Road, Londres, janvier 1982

remarques

chronique

Petit changement de cap avec des assauts moins aigus et plus percutants (‘Movement 1982’ n’est qu’une longue plage statique ultra saturée). On remplace les onduleurs par des larsens au micro, plus imprévisibles donc, mais tout aussi douloureux. Les hurlements sont plus répétés, déchirent parfois un faux silence lourd en non-dits (le génial ‘Ravensbruck’ et ses infrabasses qui prennent à la gorge). On monte encore plus haut avec les larsens ultra stridents que l’on retrouvera notamment chez Prurient sur ‘Viking Section’ ou de façon parfaitement perverse, comme sur ‘Active force’, où les agressions se mêlent à des bruits d’eaux et d’oiseaux. Whitehouse justifie ses sorties rapides par une volonté délibérée de torturer son auditeur masochiste. On est bien là dans de la pure anti-musique ; et on se réjouira – ou pas, selon les puristes - de savoir que peu à peu Whitehouse saura proposer quelque chose de plus ‘abordable’ et varié, en y laissant forcément quelques plumes. Ces premiers albums attesteront de leur intention initiale (on peut facilement lier celui-ci à ‘Dedicated To Peter Kurten…’), et il y en a suffisamment pour tous les goûts.

note       Publiée le dimanche 25 novembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "New Britain".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "New Britain".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "New Britain".

Harry Dickson › lundi 3 juin 2013 - 12:36  message privé !

Bennett à donf dans son entreprise de détournement totalitaire : les titres parlent d'eux-mêmes. De quoi se faire une jolie réputation pour quelques décennies. "Pour certains, l'humour est une langue étrangère". Un lp plein d'unité, de violence (non ? sans dec ?) et parfaitement glacial. Un peu à part dans la disco des affreux jojos. Visuel très Factory Records.

Note donnée au disque :       
robingoodfellow › samedi 28 février 2009 - 14:32  message privé !

A noter les "longs" silences qui relient les "bruits" entre eux. Alliance de Russolo et de John Cage....l'alternance de son et de silence est très interessante!

Solvant › mardi 27 novembre 2007 - 20:30  message privé !
Torture deluxe ! "Roman Strength", "Ravensbruck", "Active Force", pas d'ennui, pas de linéairité, du grossier au subtil, un court album bien varié.
Note donnée au disque :