Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWhite Rose Movement › Kick

White Rose Movement › Kick

cd | 11 titres

  • 1 Kick
  • 2 Girls in the back
  • 3 Love is a number
  • 4 Alsatian
  • 5 London's mine
  • 6 Pig heil jam
  • 7 Idiot drugs
  • 8 Deborah Carne
  • 9 Testcard girl
  • 10 Speed
  • 11 Cruella

line up

Jasper, Finn, Ed, Owen, Taxxi

remarques

le cd inclut un (excellent) ghost track en bonus

chronique

Baptisé d'après le mouvement d'étudiants allemands anti-nazis durant la Seconde Guerre mondiale, les White Rose Movement proposent une musique qui puise fortement son inspirtation dans la new wave des 80's, un peu dans la brit pop des 90's, le tout réinterprété avec une production plus contemporaine, ce qui m'évoque une version plus torturée de The Faint ou Maxïmo Park (dont ils partagent le producteur). Les compositions s'appuient sur une basse omniprésente qui valse adroitement entre le punk et des tentations funk froides telles que pouvaient en produire les Gang of Four ('Testcard girl'). Autre point fort, les synthés très calibrés new wave; adroitement utilisés, ils ajoutent souvent une orientation mélodique discrète mais néanmoins détérminente ('Kick', 'London's mine', 'Alsatian' ou encore 'Speed'). Le chant me plaît beaucoup également, à la fois écorché, passionné, faussement dégagé un peu à la manière de Jarvis Cocker des Pulp. On songe en effet aux Simple Minds des débuts mais aussi au côté le plus glauque de Blur ('Girls in the back'). Mélodiquement, c'est très fort, les White Rose Movement se montrent capables d'écrire des morceaux ambitieux, glaciaux, avec ce qu'il faut de notes sombres mais également une accroche pop plutôt efficace. Il leur fallait bien ça car la concurrence est rude vu la pléthore de formations baignées de nostalgie eighties. Ce premier album des White Rose Movement me semble pourtant d'une autre trempe, il ne se contente pas d'être dansant ou d'établir des ponts entre electroclash et rock, il dégage de véritables émotions au travers de chansons à la fois froides et écrochées mais dont les mélodies s'incrustent rapidement dans la tête. On parie que vous les chanterez bientôt sous la douche ?

note       Publiée le lundi 19 novembre 2007

partagez 'Kick' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Kick"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Kick".

ajoutez une note sur : "Kick"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kick".

ajoutez un commentaire sur : "Kick"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kick".

mangetout › mercredi 13 mai 2009 - 19:15  message privé !

THE HORRORS dis-tu grand gars, inconnu au bataillon mais je vais me renseigner, merci !

born to gulo › mercredi 13 mai 2009 - 17:52  message privé !

écoute le nouveau The Horrors, petit gars

mangetout › mercredi 13 mai 2009 - 13:37  message privé !

Il tient bien le temps cet album je trouve, avec ceux de She Wants Revenge et The Faint on a le haut du panier en terme du revival new-wave et en vieux con que je suis ça ne peut que me convenir, sans chercher à se torturer l'esprit et le corps de savoir si c'est bien ou mal de revenir sur des choses mortes et enterrées, c'est immédiatement impactueux et bien ainsi. Il faut savoir écouter son corps parfois ! Et "Pig heil jam" est une véritable bombe !

Solvant › jeudi 22 novembre 2007 - 20:42  message privé !
Ce sont "Pig heil jam" & "Idiot drugs" qui ont mon vote pour l'instant. Tres bonnes compos, qui restent en bouche sur le moment mais qui s'évaporent quelques semaines plus tard.. Chouette chose pour se dandiner, mais qui ne dure qu'un temps...
Note donnée au disque :       
cimetiere › jeudi 22 novembre 2007 - 18:46  message privé !
Voila un disque qui ne m'a étrangement pas accroché à la première écoute, mais dés la seconde. Je trouvais les mélodies assez faciles et le chant ne m'emballait pas vraiment. Ce n'est qu'a la seconde écoute que j'ai pris conscience de la composition très recherchée de la basse, de l'efficacité des mélodies, et du potentiel des paroles. Je retiens finalement un bon aperçu de ce disque.
Note donnée au disque :