Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReverend Bizarre › So long suckers

Reverend Bizarre › So long suckers

cd | 8 titres

  • 1 They used dark forces / Teutonic witch [29:05]
  • 2 Sorrow [25:20]
  • 3 Funeral summer [11:41]
  • 4 One last time [15:39]
  • 5 Kundalini arisen [04:25]
  • 6 Caesar forever [15:43]
  • 7 Anywhere out of this world [25:32]
  • 8 Untitled (bonus track) [02:35]

enregistrement

Red House studio, du 7 février au 2 mai 2007.

line up

Albert Witchfinder (chant, basse), Peter Vicar (guitares), Earl Of Void (batterie)

remarques

Une démo de "Funeral summer" était présente sur la compilation "Slice of doom 1999-2002", parue en 2004.

chronique

Styles
metal
doom metal
Styles personnels
juicy doom

Il est un fait que depuis "Harbinger of metal" Reverend Bizarre nous avait plus déçus qu'autre chose, s'enfermant dans des compos que lui seul semblait au final comprendre. Mais visiblement les finlandais ont trouvé le temps et les ressources pour se requinquer, car leur troisième album "III: So long suckers", double cd marathon d'une durée totale de plus de deux heures repose indéniablement sur de très solides bases. D'entrée de jeu on constate que l'album s'avère bien plus énergique et inspiré que le soporifique "II: Crush the insects", dont le très faible niveau général m'avait fait craindre le pire pour la suite. Mais ici, on sent de suite que le groupe a de nouveau envie d'en découdre avec les riffs simples et percutants qui ont fait sa gloire en des temps pas si lointains. Et il y parvient avec une remarquable réussite, et ce dès le premier morceau. Le tempo est soutenu, les guitares toujours aussi grasses, le chant délivré avec parcimonie comme à l'accoutumée mais toujours sobre et touchant. Le groupe se plaît à faire trainer ses morceaux en longueur, usant de riffs répétés inlassablement comme sur "They used dark forces / Teutonic witch", morceau d'une demi-heure qui annonce clairement la couleur : Reverend Bizarre is back ! Alors oui, tout l'album n'est pas du même tonneau que ce premier titre, mais bon d'un autre côté sur plus de deux heures de matériel, il aurait été difficile d'en être autrement. Mais comme on le constate très vite ce "So long suckers" regorge de très très bonnes choses avec moultes passages vraiment très lourds et efficaces. Que se soit sur "Sorrow" ou "Caesar forever", Reverend Bizarre joue juste et vrai : du vrai doom subtil et juteux comme on l'aime, mais l'album trouve à mon avis son paroxisme dans l'énormissime "Anywhere out of this world", dont les 12 dernières minutes, purement jouissives et émotionnellement très puissantes, s'inscrivent directement au panthéon de ce que le doom à pû produire de meilleur. Bref un régal absolu. Reverend Bizarre ayant a priori décidé d'arrêter ses activités, "III: So long suckers" devrait donc en toute logique être le dernier témoignage studio d'un groupe qui aura sû en quelques années seulement devenir un des acteurs majeurs de la scène doom et qui sort par la grande porte. Adieu donc, ou peut-etre simplement "à bientôt", qui sait...

note       Publiée le dimanche 11 novembre 2007

partagez 'So long suckers' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "So long suckers"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "So long suckers".

ajoutez une note sur : "So long suckers"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "So long suckers".

ajoutez un commentaire sur : "So long suckers"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "So long suckers".

boumbastik › jeudi 18 janvier 2018 - 21:25  message privé !

Classieux.

dariev stands › jeudi 15 septembre 2011 - 15:10  message privé !
avatar

www.youtube.com/watch?v=3WfdBQhGBgU

Dioneo › jeudi 15 septembre 2011 - 11:21  message privé !
avatar

Ben oui, y'a ça aussi, clairement. Je pense qu'on est un petit paquet dans le coin à cliquer - occasionnellement ! - surtout pour ne pas y aller tout le temps et systématiquement en aveugle, à l'achat... Quand tel ou tel nous intrigue ou semble fait pour nous faire envie.

Et comme dit Twili, c'est certainement pas chez ceux qui fréquentent assidument guts qu'on va trouver le plus de comportement type je vois la pochette et la note/je télécharge/j'écoute deux fois/je vois une autre pochette/j'oublie le disque précédent/.../ça y est, j'ai choppé mes quinze téras aujourd'hui...

D'où ma réaction pas trop hippie face au dégainage de "ouais hein, triste attitude" du gars Hans, hier.

Mais bon, rien de grave, évidemment...

vargounet › jeudi 15 septembre 2011 - 08:29  message privé !

On ne peut pas non plus tout acheter. Et étant relativement maniaque avec les cds si j'achète une bouse j'ai l'impression de voir que ça dans ma disco et ça me gonfle ... d'ou quelques écoutes préalables. Ca fait longtemps que je dois écouter les nouveaux travaux de RD me suis arrêté à Harbringer sympa mais pas mega culte.

Dioneo › jeudi 15 septembre 2011 - 00:19  message privé !
avatar

(Oui oui, paix, comme dirait la Ribeiro... Ça n'empêche pas que les cowboys m'agacent facile, simplement... Bref).