Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEnslaved › Monumension

Enslaved › Monumension

10 titres - 49:33 min

  • 01/ Convoys To Nothingness
  • 02/ Voices
  • 03/ Vision : Sphere Of The Elements – A Monument Part II
  • 04/ Hollow Inside
  • 05/ The Cromlech Gate
  • 06/ Enemy I
  • 07/ Smirr
  • 08/ The Sleep : Floating Diversity – A Monument Part III
  • 09/ Outro : Self – Zero
  • 10/ Sigmundskvadet

enregistrement

Recorded by Davide Bertolini & Herbrand Larsen, Mixed by Jorgen Traeen; Produced by Pytten

line up

Grutle Kjellson (Vocals and bass), Ivan Bjornson (Guitars, Keys, Hammond), Dirge Rep (Drums), R. Kronkheim (Guitars and vocals)

chronique

Styles
avant garde
metal atmosphérique
metal extrême
black metal
thrash metal
progressif
Styles personnels
voyage black metallique mystico-viking

Retrospectivement, on peut dire qu’Enslaved a eu pour l’instant trois grandes périodes dans sa discographie. Tout d’abord, le tryptique black-metal 90’s (Vikingligr Veldi / Frost / Eld), qui marque une progression vers des harmonies toujours plus recherchées et une tendance à l’onirisme prononcée. Puis viennent la trilogie black/thrash épico-psychédélique (Blodhemn / Mardraum / Monumension), faisant preuve chronologiquement de la même évolution musicale que les trois précédents albums – de plus en plus enfumé. Enfin, la plus populaire, Below The Lights / Isa / Ruun, nous présente un Enslaved sans blast-beats (quasiment), réfléchi et subtil, assumant définitivement son côté Floydien. Tout comme l’a été Eld en son temps (et comme le deviendra Ruun en toute logique quand le nouveau Enslaved verra le jour), « Monumension » est un album de transition entre deux périodes, Enslaved à leur paroxysme de créativité, à la rencontre du black / thrash furieux et magnifique de Mardraum (qui avait déjà quelques relents hippies musicalement) et de la future mixture calme et posée que pérennisera Isa. Leur album le plus personnel et psychédélique sans hésiter, et aussi le plus varié et cohérent – passant du pur trip doom cosmique années 70 (« Hollow Inside », « Cromlech Gate », « Sleep: Floating Diversity - A Monument Part III ») aux compos sublimes et enjouées dont Enslaved avait le secret lors de leur deuxième période – l’enchaînement « Enemy I » et « Smirr » en représente sûrement la quintessence. Le tout dégage une tristesse absolument insupportable, aussi comparable à celle de « Eld », et faisant preuve de plus de profondeur que celle dégagée par le Enslaved période Isa, plus facile et délibérément mélancolique. Non, ici la tristesse est tapie dans un déluge de furie étrange, parsemée d’harmonies parfois Ved Buens Endiennes, de riffs épico-heavy metal, de passages à la Fleurety (époque « Min Tid Skal Komme ») et de solos habités. A noter que « Monumension » est assez étrangement enregistré et mixé – au Grieghallen, de façon analogique, tranchant avec les prods modernes du studio Abyss des deux précédents albums, et parfois assez bizarrement joué, avec des petits pains ou des ponts un peu baclés mais donnant un certain charme one-take à l’ensemble. En bref : Enslaved a donné là naissance à un véritable chef-d’œuvre mésestimé, occulté par la surmédiatisation (méritée) de ses trois successeurs et par le semi-fiasco de ses deux prédecesseurs. A consommer sans modération, tout aussi indispensable que « Eld » et « Isa ». 5,5/6

note       Publiée le mardi 23 octobre 2007

partagez 'Monumension' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Monumension"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Monumension".

ajoutez une note sur : "Monumension"

Note moyenne :        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Monumension".

ajoutez un commentaire sur : "Monumension"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Monumension".

torquemada › jeudi 9 septembre 2010 - 21:37  message privé !

Monumental

Note donnée au disque :       
Fryer › vendredi 31 octobre 2008 - 13:27  message privé !

Hum quel régal celui la tiens.

Note donnée au disque :       
Nokturnus › lundi 28 avril 2008 - 23:33  message privé !
avatar
Ah bah les voix claires tu va être gâté avec les 2 suivants :)
Note donnée au disque :       
boumbastik › lundi 28 avril 2008 - 22:26  message privé !
"parfois assez bizarrement joué, avec des petits pains ou des ponts un peu baclés mais donnant un certain charme one-take à l’ensemble" : bien vu. d'accord aussi avec sirius pour les passages metal un peu bourrinos. qui embrayent quand même assez souvent sur des trucs bien barrés. et cette voix claire, que ne l'utilisent-ils pas plus souvent, nom d'un pti bâtard ?
Sirius › lundi 28 avril 2008 - 20:01  message privé !
Ce disque m'agace parce qu'il contient un paquet de passages ultra bandants et une atmosphère unique et prenante, mais ils sont malheureusement couplés à des passages plus metal basique, bourrins, qui cassent l'ambiance. Ca reste un bon disque mais il a un goût d'inachevé pur moi, et je pense qu'avec un peu plus de travail ça aurait pu être le meilleur Enslaved. 4,5/6