Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBogus Blimp › Cords.Wires

Bogus Blimp › Cords.Wires

13 titres - 47:13 min

  • 01/ Hello World
  • 02/ Brothers Of Space
  • 03/ No Cords. No Wires.
  • 04/ Marching To Rome
  • 05/ By Five O’Clock Tea
  • 06/ King Inst. King
  • 07/ The End Of The World
  • 08/ Under The Sea
  • 09/ Oxygen xx
  • 10/ Sugar And Fear
  • 11/ Making Room For God
  • 12/ Flight To The Future
  • 13/ Things To Come

enregistrement

Producer – Bogus Blimp

chronique

Styles
baroque
electro
electronica
ovni inclassable
rock
indie rock
Styles personnels
electro-rock noir et beau

Garm & Jester Records : un très bon moyen pour amener le metalleux fan du bonhomme à d'autres musiques. C'est mon cas : je serais sûrement passé à côté de ce groupe hors normes sans mon côté groupie qui mouille sur la disco d'Ulver et d'Arcturus. Ma première expérience avec Bogus Blimp fût franchement mauvaise : "RDTR", leur dernier album, totalement opaque, m'avait plus répugné qu'autre chose. Par le plus grand des hasards, je suis tombé sur leur précédent méfait, "Cord.Wires", et j'ai retenté l'expérience : ce Bogus Blimp là est foncièrement différent, certes expérimental mais ne se vautrant pas dans le 100% électronique flippant et schizophrénique de son successeur. Non, ici il y a de la voix, de la batterie - du ROCK ! Premier constat : harmoniquement et vocalement, impossible de ne pas penser à Mr Bungle époque "California" (de l'ouverture "Brothers Of Space" aux sublimes et quasi-tubesques "Under The Sea" et "Flight To The Future"), voir certains passages de Fantomas époque "Director's Cut" sans furie ("By Five O'Clock Tea"), ce qui n'est point déplaisant, bien au contraire. Le tout passé à la moulinette électronique tout au long de l'album : collages sampliques intelligents (le lancinant "King Inst. King"), douceurs electronica planantes, bruitiste soft mais martial... Tout cela est donc fort varié musicalement parlant, franchement personnel, jamais niais (ne se vautrant jamais dans le gimmick ou dans le metal), et distillant une ambiance sombre mais belle, très années 50 / jazzy. Un peu la rencontre entre le meilleur des Pattoneries citées plus haut et le sublime des Ulver post-"Themes For William Blake" (je perçois d'ailleurs maintenant l'influence qu'a pu avoir Bogus Blimp sur eux). "Cord.Wires" : une véritable bouchée d'air frais, qui s'écoute en boucle. J'ose pas encore mettre 6/6 - je manque peut-être de recul sur ce coup de coeur, mais cette note pourra changer dans les mois qui viennent, si ce disque passe le cap des cinquante premières écoutes, hé hé !

note       Publiée le mardi 23 octobre 2007

Dans le même esprit, Powaviolenza vous recommande...

partagez 'Cords.Wires' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cords.Wires"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cords.Wires".

ajoutez une note sur : "Cords.Wires"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cords.Wires".

ajoutez un commentaire sur : "Cords.Wires"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cords.Wires".

MaxwellsDemon › jeudi 20 décembre 2012 - 22:06  message privé !

très sympa en effet

Träume75 › jeudi 20 décembre 2012 - 15:13  message privé !

J'ai découvert ce disque sur ce site... j'en reste encore bouche bée. Je ne sais combien de fois je l'ai écouté mais ce que je sais c'est que chaque écoute reste fantastique.

Bref, une perle que l'on a envie de partager...

Note donnée au disque :       
shinjuku thief › mardi 9 décembre 2008 - 21:01  message privé !

MasterPiece !

Note donnée au disque :       
elegiak › lundi 16 juin 2008 - 21:17  message privé !
Vraiment excellent ce disque. Sugar and Fear est un délice.
Powaviolenza › mercredi 7 novembre 2007 - 20:42  message privé !
avatar
Je veux oui ;)
Note donnée au disque :