Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAlice In Chains › Jar of flies

Alice In Chains › Jar of flies

cd | 7 titres

  • 1 Rotten Apple [6:58]
  • 2 Nutshell [4:19]
  • 3 I Stay Away [4:14]
  • 4 No Excuses [4:15]
  • 5 Whale & Wasp [2:37]
  • 6 Don't Follow [4:22]
  • 7 Swing On This [4:04]

enregistrement

Recorded at London Bridge Studio, Seattle, September 7, 1993 - September 14, 1993.- produit par alice in chains

line up

Jerry Cantrell (guitares, chant), Mike Inez (basse, guitare), Sean Kinney (batterie), Layne Staley (Chant)

chronique

Styles
folk
rock
grunge
Styles personnels
grunge propre dehors mais sale dedans

Je suis vieux et fatigué. Mes os craquent un peu plus chaque matin. Je me réveille a chaque fois dans cette cabane humide, perdue au fond de la forêt d’érables, rongée par la mousse et par les capricornes… Avec la pensée que cette fois, c’est terminé, je rentre. Et finalement, je reste. J’aime ça, après tout. Ma soixantaine bien tassée, rangée au fond de mon placard miteux dont j’ai perdu la clef, j’erre au bord de l’étang, humant le vent salé d’octobre qui m’apporte son tumulte de champignons ; de feuilles mortes et de… pommes pourries dans les narines. Cela semble être une journée comme toutes les autres. Le temps s’écoule comme du miel, lentement, sans accroc. Quelques ricochets sur l’étang, quelques oiseaux qui s’envolent au loin. Pourtant, il y a quelque chose de vicié dans le fond de l’air. Comme une plainte lointaine… est-ce une plainte ou un chant ? Comme si un animal mourant, à des lieues et des lieues d’ici, sur le bord d’un périph, lâchait son dernier soupir… Je devrais peut être suivre l’appel, redescendre ce chemin que je n’ai jamais emprunté que dans un sens, ce chemin tortueux qu’on ne distingue plus tant la végétation a poussé. Les gens doivent penser que je ne suis qu’un dégonflé. Mais je m’en moque, cette fois, j’ai rangé mes armes pour de bon, je me suis mis au vert et à l’harmonica. Fini les poses faciles, les pantalons de cuir, les nuits sans fin. Ici, je n’ai pas l’impression d’être cet animal mourant, aux entrailles exposées au monde, incapable de décider. Je suis déjà mort, en quelque sorte. Et je repose en paix. Du moins, c’est ce que je veux croire. Les noix craquent sous ma semelle trouée , mais pourquoi les scies doivent à nouveau grincer dans ma tête ? Ils voudraient tous que je brûle vif… et bien je vais pourrir lentement . « hey na na… innocence is over… »

note       Publiée le samedi 20 octobre 2007

partagez 'Jar of flies' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Jar of flies"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Jar of flies".

ajoutez une note sur : "Jar of flies"

Note moyenne :        30 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jar of flies".

ajoutez un commentaire sur : "Jar of flies"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jar of flies".

Athena_17 › mercredi 3 octobre 2018 - 18:56  message privé !

Très bonne critique ! Excellente même, je ne peux qu'approuver, au terme de ce superbe album.

Note donnée au disque :       
Dane › mercredi 30 mai 2018 - 02:54  message privé !

Que dire si ce n'est que j'aurais du l'acheter à l'époque. L'influence de Neil Young sur le grunge et celle de CSN ici pour les harmonies ?

Note donnée au disque :       
Dioneo › mercredi 12 février 2014 - 21:25  message privé !  Dioneo est en ligne !
avatar

Je me le ressors, tiens... Eh bien que dire. La chro ci-dessus est sans doute l'une des plus justes du site. Donc rien à y ajouter. (Vrai que ça bouffe l'écorce, cette humidité).

Note donnée au disque :       
Seijitsu › mercredi 24 avril 2013 - 12:53  message privé !

C'est la grande classe cet EP, mais j'ai quand même une préférence pour le AiC électrique. Notamment l'éponyme, fascinant dans sa noirceur et c'est leur seul disque dont j'adore pratiquement toutes les chansons :)

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › mercredi 24 avril 2013 - 11:24  message privé !

Grandiose. Tout sur cet ep semble évident. Pas d'acc avec le com d'Innersilence, j'ajouterai que Facelift est finalement un bon disque, à bien le replacer dans son contexte, un disque heavy sans prétention quelconque et qui va droit au but et l'album sans titre, bah moi foi, encore un petit bijou de noirceur, sans doute prémonitoire à la mort de Layne. Cadaveriquement votre!

Note donnée au disque :