Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAlice In Chains › Jar of flies

Alice In Chains › Jar of flies

cd • 7 titres

  • 1Rotten Apple6:58
  • 2Nutshell4:19
  • 3I Stay Away4:14
  • 4No Excuses4:15
  • 5Whale & Wasp2:37
  • 6Don't Follow4:22
  • 7Swing On This4:04

enregistrement

Recorded at London Bridge Studio, Seattle, September 7, 1993 - September 14, 1993.- produit par alice in chains

line up

Jerry Cantrell (guitares, chant), Mike Inez (basse, guitare), Sean Kinney (batterie), Layne Staley (Chant)

remarques

chronique

Styles
folk
rock
grunge
Styles personnels
grunge propre dehors mais sale dedans

Je suis vieux et fatigué. Mes os craquent un peu plus chaque matin. Je me réveille a chaque fois dans cette cabane humide, perdue au fond de la forêt d’érables, rongée par la mousse et par les capricornes… Avec la pensée que cette fois, c’est terminé, je rentre. Et finalement, je reste. J’aime ça, après tout. Ma soixantaine bien tassée, rangée au fond de mon placard miteux dont j’ai perdu la clef, j’erre au bord de l’étang, humant le vent salé d’octobre qui m’apporte son tumulte de champignons ; de feuilles mortes et de… pommes pourries dans les narines. Cela semble être une journée comme toutes les autres. Le temps s’écoule comme du miel, lentement, sans accroc. Quelques ricochets sur l’étang, quelques oiseaux qui s’envolent au loin. Pourtant, il y a quelque chose de vicié dans le fond de l’air. Comme une plainte lointaine… est-ce une plainte ou un chant ? Comme si un animal mourant, à des lieues et des lieues d’ici, sur le bord d’un périph, lâchait son dernier soupir… Je devrais peut être suivre l’appel, redescendre ce chemin que je n’ai jamais emprunté que dans un sens, ce chemin tortueux qu’on ne distingue plus tant la végétation a poussé. Les gens doivent penser que je ne suis qu’un dégonflé. Mais je m’en moque, cette fois, j’ai rangé mes armes pour de bon, je me suis mis au vert et à l’harmonica. Fini les poses faciles, les pantalons de cuir, les nuits sans fin. Ici, je n’ai pas l’impression d’être cet animal mourant, aux entrailles exposées au monde, incapable de décider. Je suis déjà mort, en quelque sorte. Et je repose en paix. Du moins, c’est ce que je veux croire. Les noix craquent sous ma semelle trouée , mais pourquoi les scies doivent à nouveau grincer dans ma tête ? Ils voudraient tous que je brûle vif… et bien je vais pourrir lentement . « hey na na… innocence is over… »

note       Publiée le samedi 20 octobre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Jar of flies".

notes

Note moyenne        33 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jar of flies".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jar of flies".

Cera › dimanche 10 octobre 2021 - 21:58 Envoyez un message privé àCera

@ Raven : Bien vu!

Note donnée au disque :       
Raven › jeudi 7 octobre 2021 - 02:36 Envoyez un message privé àRaven
avatar

"I stay away" c'est un peu leur "Spiral Architect".

Note donnée au disque :       
zugal21 › mercredi 6 octobre 2021 - 07:40 Envoyez un message privé àzugal21

Acquisition récente, donc, comme indiqué infra. Etrangement, il me semble entendre une certaine parenté, parfois, avec le Damnation de Opeth sorti un bon moment plus tard. Mais bon, sans checker les paroles de l'un ou de l'autre, et sans être musicien.

Message édité le 06-10-2021 à 08:28 par zugal21

Note donnée au disque :       
Coltranophile › lundi 4 octobre 2021 - 10:53 Envoyez un message privé àColtranophile

Le suivant creusera plus profondément au coeur de cette mine, le format s'y prêtant plus. Mais c'est ici que se révèle le mieux l'état transitoire du minéral AIC, entre charbon et diamant. Merci à Zugal de me l'avoir fait ressortir.

Message édité le 04-10-2021 à 10:54 par Coltranophile

Coltranophile › mercredi 29 septembre 2021 - 11:06 Envoyez un message privé àColtranophile

Va jeter une oreille du coté de Mad Season si tu accroches à AIC. La voix de Staley était un des plus beaux éclairs que le rock ait connu dans ces années-là.