Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGManuel Göttsching › Wroclaw Live

Manuel Göttsching › Wroclaw Live

  • 2007 - MG.ART, MG.ART 101 (1 dvd)

5 titres - 83:47 min

  • 1 Sunrain 15:11
  • 2 Saint & Sinner 10:07
  • 3 Trunky Groove 15:28
  • 4 Die Mulde/Zerfluss 22:56
  • 5 Shuttlecock 17:32

enregistrement

Enregistré au Filmfestival Era New Horizons à Wroclaw, Poland le 29 Juillet 2006

line up

Manuel Göttsching (guitares et effets électroniques), Kinga Kielczynska (effets visuels)

remarques

Pour plus d’info sur Wroclaw Live. Y voir des passages et/ou entendre des échantillons sonores de MG, visitez son site web; http://www.ashra.com/news.php
Disponible par le site Internet d'Ashra; http://www.ashra.com/news.php

chronique

Il y a des artistes qui survivent au temps. Dont les œuvres transcendent les générations pour mieux paraphraser l’évolution artistique d’une époque. Manuel Göttsching est de cette race unique qui permet à l’art de voguer entre les ages, parmi les générations à suivre. Après le DJ Joaquin Joe Clausell, qui revisitait son œuvre sur Joaquin Joe Clausell meets Manuel Göttsching, c’est au tour de la jeune cinéaste Polonaise, Kinga Kielczynska, de projeter, en images, l’œuvre du mythique guitariste Allemand. Enregistré au festival du film de Pologne en 2006, Wroclaw Live est la fusion des boucles intemporelles de la musique de MG aux images très éclectiques de Kinga Kielczynska. Si l’entrée de Sunrain fait sourire avec un Manuel Göttsching serein et souriant, qui se fait faire une beauté et qui déambule les rues de la Pologne, le reste du DVD est une pure merveille de l’art visuelle moderne sur une musique sans age. Dès le début la concordance des mouvements avec la musique est fusion. Le détail est soucieux et frappe l’imagination. Sunrain prépare le concert en catimini. On y voit un magicien qui multiplie ses boucles séquentielles sur ses séquenceurs, alors que l’écran s’agite de boules stroboscopiques qui fractionnent le temps par ses cascades visuelles d’un bleu acide. On y voit, avec une précision sans fard, Manuel dessiner ses notes alors que Kinga Kielczynska présente ses images frivoles sur double écran. Très intimiste, le concert se déroule dans un fond de ruelle où seuls quelques initiés savent ce qu’ils goûteront. La compréhension de l’art est époustouflante. On y voit un Göttsching, en grande forme, nu de toute inhibition, influer une génération post punk qui s’abreuve d’une musique minimalisme aux émotions triturées, écrite il y a plus de 30 ans, sur des images d’une placidité qui épouse à merveille les lourds mouvements de Göttsching. Un étrange condensé, qui forme une union artistique moderne sur une musique qui échappe aux griffes des ans. Plus bleuesy, et nettement plus suggestive, Saint & Sinner projette un Manuel à l’avant scène sur des images plus conventionnelles, mais sclérosées d’effets visuels. Les mouvements lourds de Trunky Groove irradient les écrans doubles d’images en fusion. Le mouvement est lourd, nerveux et ponctué d’éclectismes sonores qui stimulent la créativité de la jeune cinéaste qui moule le temps, les accords et les mouvements de superbes passages vidéos. Die Mulde est un étrange point de convergence où la musique toise l’art visuel avec un constant débit de défi. De loin, l’apanage créatif le plus réussi de cette étrange fusion des arts. Que pouvait nous réserver les images de Shuttlecock? Exactement ce que nos délires du temps pouvaient projeter. Une danse saccadée, désarticulée sur un mouvement de bégaiement tétanisé. La conception, le montage est aussi unique que la musique de Göttsching. On connaît la musique de Göttsching, car elle a inspirée nos cerveaux de mille et une hallucinations notoires. Mais de voir une jeune génération y coller des images qui imprègnent un tant soit peu ce que nous projetions est assez unique. Wroclaw Live est le point de convergence entre l’art visuel et auditif. Au-delà de cela, c’est une superbe occasion d’y voir un Manuel Göttsching en pleine forme exposé sa musique sur des images qui remontent le temps, et ce même si la vision est contemporanéité. Disponible sur le site d'Ashra; http://www.ashra.com/news.php

note       Publiée le jeudi 18 octobre 2007

partagez 'Wroclaw Live' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Wroclaw Live"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Wroclaw Live".

ajoutez une note sur : "Wroclaw Live"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wroclaw Live".

ajoutez un commentaire sur : "Wroclaw Live"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wroclaw Live".