Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStolenmirror › S/t

Stolenmirror › S/t

  • 2006 • Casket CSK090 • 1 CD

10 titres - 41:36 min

  • 1. Meanings
  • 2. Underneath
  • 3. Not A Perfect Dream Part A: The Dream
  • 4. Not A Perfect Dream Part B: The Life
  • 5. Feels
  • 6. Last Time
  • 7. Wasted Words
  • 8. In The Night
  • 9. Essence
  • 10. Way Of Life

enregistrement

Produit par Stolenmirror & Massimilio Gerardi - Enregistré de janvier à mars, et mixé par Rick Romano - Voix enregistrées au Auditorium Studio par Marco Astolfi - Masterisé à Zen Mastering (San Diego) par Paul Abbott

line up

Andrea Tomasi (vocaux), Rick Romano (guitares, claviers), Nick Girardis (basse), Gianluca Sisi (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
a la pearl jam il parait

Qu’est ce qu’on peut faire ? Soudoyer les facteurs italiens ? Crever leurs pneus ? Il semble, mes amis, qu’il existe un pays pire que la France en matière de mauvais goût musical (j’en voie déjà qui grincent des dents, je vous en prie, ne vous forcez pas à lire la chro, sauvez votre temps pour lire l’intégrale des Zappa par proggy par exemple.) Ce pays c’est l’Italie. Oui, vous vous en doutiez. Que se passe-t-il là bas ? Je ne sais pas, et c’est pas moi qui irai voir, j’ai trop peur… Diantre, Stolenmirror, derrière un nom pourtant engageant, est une atrocité musicale sur pattes ! Du soft-rock mélancolique de la pire espèce, qui sait être sympa le temps d’un couplet, mais verse le plus souvent dans la guimauve la plus complaisante au bout d’une minute, et ce n’est meme pas toujours chanté juste ! Y’a même des vrais morceaux de heavy metal fm dedans ! Je vous donne un exemple : piste 5, les mecs se permettent de pomper l’intro de I bet that you look good on the dancefloor des Artic Monkeys pour enchaîner direct sur un genre de heavy avec des refrains qui font « feeeeeeeeeels, feeeeeeeeeeeels, feeeeeeel so right », le tout avec un crescendo vers les aigus… Archi-faux et dans une sorte de langage censé être de l’anglais. Et il y a deux solos-branlage de manche, pas moins, annonçé par un « go ! » plein d’ardeur juvénile ! Vous imaginez ce que ça peut donner ? Alors par contre, ça, il ont un son correct. Les guitares sont tellements innoffensives que c’en est une blague, la batterie fait « tic tic tic », la basse n’existe pas, mais le son est bon. Quand je pense que j’avais un pote au lycée qui enregistrait des merveilles de pop mélancolique dans son garage avec un son pourri, et que tant de groupes ont leur skeud masterisé à San Diego, font une tournée en Angleterre, tout ça pour faire de la soupe à classer entre Maroon 5 et Bryan Adams, j’ai les glandes… En fait ce disque a vraiment réussi à me rendre mélancolique quelque part. Tiens, avant le lycée, je connaissais un mec qui s’appelait Astolfi, comme le brave homme (probablement un sourd) qui a enregistré les voix de cet album. Mais le pire c’est que l’Italie, souvent, sais nous surprendre positivement. Je ne parle pas de l’intégrale des Zappa, mais de certains promos un brin goths sur les bords, genre Ludmila, des surprises totales, ce qui m’oblige à écouter tous ces promos un par un, de peur de rater la perle qui surnagerait en ces eaux troubles. Mais je n’abandonnerai pas. En attendant, si vous detestez vraiment quelqu’un, voici une arme de torture à utiliser avec parcimonie…

note       Publiée le lundi 8 octobre 2007

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".

merci pour le fusil... › dimanche 22 février 2009 - 00:41  message privé !

il fait son méchant mais au fond c'est un tendre

Potters field › vendredi 20 février 2009 - 15:52  message privé !

le debut de cette chro est monstrueux. dariev for president.