Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSAndi Sexgang › Faithfull covers

Andi Sexgang › Faithfull covers

cd • 12 titres

  • 1Broken English
  • 2Come and stay with me
  • 3Tomorrow's calling
  • 4Summer nights
  • 5As tears go by
  • 6Ballad of Lucy Jordan
  • 7This little bird
  • 8Go away from my world
  • 9Sister morphine
  • 10Why d'ya do it ?
  • 11Strange weather
  • 12As tears go by (reprise)

enregistrement

Sonic Bunker, Londres, Angleterre

line up

Andi Sexgang (chant, guitare), Kevin Matthews (batterie, percussions, guitare, programmation), Leo Abrahams (guitare, bouzouki, accordéon, harmonium, orgue, batterie), Gary Shanley (basse), Martin Olofsson (violon), Anna Mcelligott (violon), Billy Page (guitare additionnelle), Addy Gibbons (vocaux)

remarques

Bien que sorti sur le box 'The complete Sex Gang Children' chez Dressed to kill, ce disque est paru initialement sur le label Disoriente

chronique

Styles
gothique
batcave
pop
Styles personnels
cabaret blues

Je sais, j'aurais pu commencer par 'Arco Valley' mais j'ai choisi une oeuvre moins connue du sieur Sexgang. Il m'apparaissait intéressant de dévoiler une facette un brin plus surprenante de l'artiste. Andi a en effet souvent cité Marianne Faithfull comme influence. Je vais être honnête, ma connaissance de la discographie de la chanteuse est limitée mais voilà peut-être l'intérêt d'un tribute, donner envie. Une chose est certaine, si l'on m'avait dit qu'il s'agissait de pièces de la plume de Andi, j'aurais apprécié ce disque. Elles correspondent bien à sa face intimiste ainsi qu'à son excentricité cabaret. Je retiens particulièrement l'excellent 'Broken English', le titre le plus musclé, qui n'aurait pas dépareillé dans le répertoire des Sex Gang Children période 'Medea', soit des atmosphères batcave/post punk enrichies d'une touche de cordes. Je pourrais presque dire la même chose de 'As tears go by', plus calme et dépouillé, mais mélancolique dans ses climats. De la mélancolie ? 'This little bird', beaucoup plus cabaret, en regorge. Andi fait des merveilles avec son chant sur des atmosphères baignées de lointains échos tziganes. N'oublions pas une larme de poison avec 'Sister Morphine', comateuse à souhait, dans une lignée post Velvet Undeground. Et 'Ballad of Lucy Jordan', l'un des grands hits de la dame ? Sympathique mais pas la meilleure du disque. Quoiqu'il en soit, ce disque est bon, Andi Sexgang est maître de son interprétation, on le sent au clair quant aux émotions à faire passer et le plus curieux est que son timbre si étrange n'est pas sans rappeler de très lointains échos de celui non moins spécial de Marianne Faithfull. J'ignore ce qu'elle-même pourrait penser de cet hommage; elle aurait tout pour en être fier selon moi; non seulement, elle a trouvé un interprète de grande classe qui a su s'approprier ses morceaux tout en sachant en restituer l'essence mais en plus il parvient à donner envie aux néophytes dans mon genre de découvrir les originaux. 4,5/6

note       Publiée le lundi 8 octobre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Faithfull covers".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Faithfull covers".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Faithfull covers".

Walter Benjamin › mardi 9 octobre 2007 - 21:23  message privé !
Curieux, les paradoxes à quoi peut conduire une approche "oblique" de la musique plus ou moins pop. Sous ta plume des classiques du rock à grands tirages comme Broken English ou ces deux tubes des Stones -respectivement naissants et (à mon avis) mourrants : "As Tears Go By" et "Sister Morphine" ont l'air d'obscures pépites dénichées par un interprète fouineur et complétiste. A vrai dire j'aime bien ça. D'autant qu'il m'arrive (volontairement ou non) de pratiquer cette même approche lors de ma propre écoute.
Aiwass › lundi 8 octobre 2007 - 22:23  message privé !
pareil, mais je l'ai déjà commandé eh eh ! (j'aime autant Marianne que Andi désormais, alors ça paraît inévitable)
juj › lundi 8 octobre 2007 - 21:32  message privé !
oh putain, je veux !