Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFeldgrau › Mechanized misanthropy

Feldgrau › Mechanized misanthropy

9 titres - 40:46 min

  • 1/ Stormfront
  • 2/ Strong arm faction
  • 3/ Zerstorer
  • 4/ Wolves of flame and shadow
  • 5/ Iron law iron will
  • 6/ Conflagration total war
  • 7/ Putrid stigmata
  • 8/ Bacillus Satanas
  • 9/ Kommand

line up

Pete Helmkamp (chant, basse, effets électroniques), Bill Taylor ([Destruct] guitares), Vhex (programmation, claviers, chant)

remarques

chronique

Styles
electro
indus
metal extrême
Styles personnels
militariste

Quelle boucherie... Vous connaissez Pete Helmpkamp, plus connu chez Angel Corpse, vous savez qu'où qu'il joue, c'est jamais dans la dentelle. Là, sur ce projet, c'est limite pire !! Enfin non, c'est juste différent. Parce que bon, le bougre a joué entre autre dans Order From Chaos et plus tard donc Angel Corpse où c'était la brutalité la plus... brutale ! Ensuite, il a joué chez les canadiens de Revenge où c'est plutôt cru, épuré, haineux et bestial. Là, avec Feldgrau, c'est sa vision de la musique militaire. Plus précisément, il s'agit de la mise en musique d'un champ de bataille. Premier constat; chez lui, la guerre, c'est méchamment crade. Le son est ignoble, mais voulu comme tel, limite necro même. On n'a pas affaire à du metal indus militariste "traditionnel" ici. Cet album est clairement metal extrême, avec une basse beaucoup trop mise en avant, on entend presque qu'elle avec une énorme saturation. La guitare (jouée par le guitariste d'Immolation et ex-Angelcorpse Bill Taylor) est beaucoup plus en retrait, le chant est aussi ultra-saturé et bien en retrait encore. La boite à rythmes, très peu utilisée est peu recherchée, son but : frapper vite et fort ! Le tout est saupoudré de divers effets électroniques et de sons industriels, plus ou moins "discrets" comparé au reste des instruments (enfin, de la basse quoi !) suivant les morceaux, réalisés par la femme d'Helmkamp, Vhex. Alors autant les atmosphères sont réussies et l'extrêmisme au rendez-vous, autant se taper les 40 minutes de l'album est un peu chiant tant les variations entre les morceaux sont pauvres. La plupart des morceaux sont joués sans boite à rythmes et n'apportent pas énormément de variété à l'album qui est composé au final d'un gros magma sonore bien compact et lourd. Une utilisation un peu plus importante de la batterie aurait peut-être été bénéfique... Donc oui, on a là un album ultra-extrême (de toute manière, avec Helmkamp, faut pas s'attendre à autre chose !) dans le son et la production méga-crade, il représente une vision assez originale et jusqu'au-boutiste de la musique militariste, mais c'est un peu limité et redondant pour accrocher totalement. Le CD possède aussi des passages particulièrement chiants et longs, notamment au début sur "Strong arm faction" et "Zerstorer". N'empêche, pour un premier album, c'est plutôt encourageant et en tuot cas plus inspiré et personnel que le dernier Angel Corpse ! Je serais curieux de voir l'évolution de ce projet. Un Revenge est peut-être moins original, mais on a une véritable pêche et une explosivité qui fait défaut ici.

note       Publiée le dimanche 7 octobre 2007

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Mechanized misanthropy".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mechanized misanthropy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mechanized misanthropy".

Potters field › mardi 9 octobre 2007 - 15:03  message privé !
C'est la journée en faveur de la langue allemande ou quoi ?