Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTragic Black › The cold caress

Tragic Black › The cold caress

cd | 13 titres

  • 1 Bodies on the avenue
  • 2 Blood'n'bones
  • 3 The cold caress
  • 4 Les photos restent
  • 5 June's dying
  • 6 The garden of disease
  • 7 Reptile
  • 8 Sink in
  • 9 Red lights dance
  • 10 Missing miles
  • 11 Seashell radio
  • 12 Schneid das Blau
  • 13 Aparicion

line up

vISION (chant), Vyle (basse), Jesse James (guitare), Seputus (batterie), Dredd (clavier additionnel)

remarques

Les 1000 premiers exemplaires contiennent une carte de tarot 'La Mort'. A noter également un livret de toute beauté.

chronique

On dirait que certaines formations se font un malin plaisir de compliquer la tâche des chroniqueurs. Tragic Black font partie de ces petits futés qui tout en conservant leur ligne évoluent à chaque album. Après un 'Decadent requiem' violent, flirtant avec le punk, voir l'indus, le groupe s'est calmé, rapproché de ses racines batcave/deathrock et inspiré de Cinema Strange au passage. Les premiers titres de 'The cold caress' évoquent en effet à plus d'une reprise le trio d'allumés dans les structures de guitare et la rythmique (c'est flagrant dans 'Les photos restent' et 'June's dying'). Rien n'est cependant joué sur ce disque puisque 'The garden of disease' se rapprochent nettement de sonorités deathrock; pareil pour 'Sink in' qui se paie le culot de s'épicer d'éléctronique subtilement dosé. Parfois, le propos est un brin plus émotionnel, notamment sur l'excellent reprise du 'Reptile' de The Chruch qui débute par un vilain thème de clavier digne d'une rave sur la plage et se mue imperceptiblement en un titre froid, triste et bouleversant. Curieusement, vISION se montre très à l'aise dans ce registre, démontrant une capacité mélodique intéréssante pas forcément évidente sur certaines compositions. Je citerais en seconde preuve, le bon 'Red lights and dance', lui aussi travaillé dans ses climats. Alors qu'on commençait à penser que même si c'était bon, ça devenait un brin répétitif, que ce soit dans les plans de guitare ou le chant, débarque soudain 'Missng miles', plus agressif et indus dans ses lignes, notamment la programmation du rythme, l'usage intelligent de l'éléctronique...Personnellement, j'adore. Dommage d'ailleurs que l'album ne s'arrête pas là car si 'Seashell radio' et son patchowrk de deathrock et de touches Skinny Puppy tient la route, il n'en va pas de même avec l'atroce 'Schneid das Blau' avec son début lourdingue nostalgique de 'I love rock'n'roll' et sa suite faussement punk metal. Que dire de l'ultime pièce, 'Aparicion' ? Violente elle-aussi avec une touche vaguement Exploited, on s'y fait même si elle n'est pas nécéssaire sur ce disque. Pour ma part, je conseille plusieurs écoutes. On jugerait rapidement 'The cold caress' alors qu'au fur et à mesure des écoutes, il dévoile la richesse de ses compositions. Certes, il y a bien les pompages de Cinema Strange mentionnés mais dans l'ensemble, Tragic Black démontrent bien vite qu'ils ont leur propre démarche. Il est à noter d'ailleurs que nos Américains semblent peu enclins au compromis et se font un malin plaisir de pondre des chansons injouables sur dancefloor...C'est tout à votre honneur les gars, même si ça complique la tâche des djs...

note       Publiée le lundi 24 septembre 2007

partagez 'The cold caress' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The cold caress"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The cold caress".

ajoutez une note sur : "The cold caress"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The cold caress".

ajoutez un commentaire sur : "The cold caress"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The cold caress".